La Communauté de communes Sumène-Artense, une volonté culturelle forte !

Emmanuelle Deygas et des techniciens

Emmanuelle Deygas et des techniciens

Située au nord-Ouest du département du Cantal, point de contact entre les départements du Puy de Dôme et de la Corrèze, la Communauté de Communes Sumène-Artense (CCSA) rassemble 13 communes d’une population de 7320 habitants. C’est un « pays » au relief harmonieux qui présente de magnifiques paysages variés : forêts, lacs, prairies séparées par de superbes murets de pierres sèches. Si les paysages et l’architecture sont remarquables ceux qui les ont façonnés le sont bien plus encore.

Terre de prédilection du violon, l’histoire musicale de ce pays est très riche et les musiciens et chanteurs rencontrés ces dernières décennies en attestent. Ce n’est pas le Vice-Président chargé de la culture, Stéphane Briant, lui même petit-fils de violoneux, qui nous contredira… Bien qu’elle n’en ait pas l’obligation, la CCSA a pris la compétence culture depuis fin 2006. C’est en tenant compte de la forte identité de ce territoire qu’elle dessine son avenir et, pour en savoir plus, nous avons demandé à Emmanuelle Deygas, agent de développement, de nous donner des précisions sur la politique culturelle qu’elle a mission d’impulser.

Quels sont les grands axes de votre politique culturelle ?

Tout d’abord nous soutenons l’enseignement musical en accordant une aide financière à tous les  élèves de notre territoire pour un enseignement auprès du Centre Départemental des Musiques et Danses Traditionnelles qui enseigne le violon, évidemment, mais aussi la cabrette. La même aide est accordée aux élèves qui se rendent à l’Ecole de Musique du Nord Cantal de Mauriac pour l’enseignement des musiques « classiques ». Cette politique volontariste a emmené le territoire à s’inscrire dans la réflexion du Schéma de Développement des Enseignements Artistiques mis en oeuvre avec le Conseil Général du Cantal et de proposer, dans ce cadre, à la rentrée des ateliers d’éveil à la musique et à la danse.

J.MCIVER & C.SAUNIERE

Joanne Mc Iver et Christophe Saunière

Le deuxième axe concerne la diffusion du spectacle vivant avec la mise en place d’une saison culturelle hors période estivale à raison d’un spectacle par mois : danse, théâtre, musique, spectacle jeune public… et le conseil à la programmation pour les structures associatives du territoire. C’est dans ce cadre que cet été, le 13 août, nous recevrons à Chastel Marlhac en partenariat avec le Comité des Fêtes du Monteil le concert de Musique Ecossaise avec Joanne Mc Iver et Christophe Saunière.

Le troisième axe, toujours dans le souci d’allier tradition et modernité, comporte deux volets : un projet de création plastique avec résidence de plasticien dans le but de valoriser le patrimoine local. Ce projet de création plastique est un projet de territoire construit avec les artistes locaux, médiathèques et établissements scolaires sur le thème du « Bestiaire ». La création sera présentée dans les chapelles romanes du territoire en juin 2010. Le patrimoine msera mis en valeur également cette année par la mise en place d’une formation sur les techniques de restauration des murs en pierres sèches.


Comment s’organise  la saison culturelle ?

J’ai la responsabilité de la conception de la saison culturelle que je soumets à l’ approbation de la commission culture de la Communauté de Communes Sumène-Artense. La saison se construit avec différents partenaires : le réseau Scènes en Partage du Conseil Général du Cantal, l’association Cantal Musique et Danse (association départementale), d’autres partenaires comme le Festival Régional « On Connaît la Chanson » les associations locales, les établissements scolaires.

La Communauté de Communes s’appuie sur des relais locaux pour les spectacles comme les associations, les employés municipaux…Le lien avec le territoire est très important pour qu’une saison fonctionne. Travailler avec les associations locales permet une meilleure médiation et communication autour du spectacle.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de spectacles retenus :

Vendaval « Du sable dans ma boite à sucre » spectacle de danse contemporaine qui traite de l’exil des enfants durant la guerre civile espagnole. Cette compagnie mettra en place un atelier de sensibilisation avec le collège de Ydes. Nous avons fait ce choix car le sujet traité est en résonance avec notre territoire  qui comporte un ancien bassin minier qui a permis un brassage de population et l’accueil de nombreux travailleurs étrangers.

Nicolas Bonneau « Sortie d’usine » récit du monde ouvrier :

« Sortie d’usine » est une immersion dans le monde ouvrier, son histoire, son présent et son avenir. Programmer ce spectacle est un véritable défi  car le bassin industriel de Ydes est le plus important du Cantal après Aurillac. Nous souhaiterions le diffuser au sein des « Menuiseries du Centre » pour toucher réellement les ouvriers.

Fleur de Sel « Fleur de Peau », Spectacle de théâtre musical :

« Fleur de Peau » est un spectacle destiné à la toute petite enfance proposant une immersion dans l’éveil des sens. Autour de ce spectacle sera proposé une formation auprès des assistantes maternelles Ce souhait de programmation s’explique à la fois par le projet d’ateliers d’éveil musique et danse sur le territoire  mais fait écho également à la réflexion de la Communauté de Communes sur la jeunesse.

Musique :

Nous avons fait le choix pour la prochaine saison d’axer la programmation sur les musiques traditionnelles avec l’accueil au mois de novembre de « Lo Rulh » spectacle qui propose une diffusion de documents vidéos issus de collectages réalisés auprès d’anciens rouergats et une musique libre de chansons et d’imbrications sonores, collages, samples…Là encore se mêleront tradition et modernité!

Au mois de mars la nouvelle création de « Du Bartas » fera un arrêt en Sumène-Artense avec très certainement pour clôturer la soirée, la venue du Duo Artense.

L’empreinte musicale de l’Artense est visible, à  nous « gens du territoire » de la faire vivre !!!

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *