Du nouveau au C.D.M.D.T 43…

Communiqué de presse.

Élection du nouveau Conseil d’administration du CDMDT43Assemblée Générale extraordinaire du 21 mai 2010

Une AG extraordinaire pour un renouvellement délibéré de l’équipe du Conseil d’administration.
Le CDMDT43, Centre Départemental des Musiques et Danses Traditionnelles de Haute-Loire a renouvelé son conseil d’administration lors d’une assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue au Centre Pierre Cardinal le 21 mai 2010.
Lors de la précédente assemblée générale ordinaire organisée le 27 mars dernier à Yssingeaux, Didier Boire, président du CDMDT avait fait part d’un rapport moral et financier satisfaisant pour l’année 2009, et d’un large éventail de projets nouveaux ou reconduits proposés pour l’année 2010.
Rapports et projets d’activités qui témoignent d’une bonne dynamique associative et de partenariats consolidés et pérennisés depuis plusieurs années dans le cadre de conventions avec le Conseil Général, Haute-Loire Musiques Danses, la ville du Puy-en-Velay.
Fort de ces appuis et des bons résultats de l’association, le CDMDT sous la houlette de Didier Boire, a voulu profiter de cette période propice, les acteurs bénévoles étant confortés par la présence de personnels salariés qui sont récemment venus épauler l’équipe de bénévoles du CDMDT (Valérie Pasturel et Maxime Monteillard), et d’un bilan sain sur le plan moral et financier, pour provoquer le renouvellement des membres du Conseil d’administration de l’association.
Depuis plusieurs années le CDMDT avait invité les acteurs des musiques traditionnelles de Haute-Loire et plus spécialement les plus jeunes à rejoindre l’équipe actuelle constituée encore pour une bonne part d’anciens membres fondateurs. Mais au coup par coup le renouvellement restait encore trop peu massif. Il a donc été décidé par le bureau de l’association – de façon audacieuse, mais responsable – d’organiser une assemblée générale extraordinaire à l’occasion de laquelle il serait demandé aux membres actifs actuels de démissionner globalement pour laisser très délibérément la place à la constitution d’une nouvelle équipe.
Pari réussi, le Conseil d’administration du CDMDT se trouve donc renouvelé à plus de 90 %.
Marie-Eve Chalendard, Vice-Présidente du Conseil d’administration de l’association depuis 5 ans a choisi de poursuivre son implication au sein de l’association, et les membres actifs de l’équipe précédente, dont on peut saluer le travail et la détermination ont donc laissé la place à une nouvelle équipe de 11 volontaires. Les membres du nouveau conseil d’administration représentent différents secteurs du département tant sur le plan géographique que sur le plan de leurs centres d’intérêts ou de leurs implications professionnelles ou extra-professionnelles dans le domaine des musiques traditionnelles.

Centre Départemental de Musiques et Danses Traditionnelles de Haute-Loire
29 rue Raphaël
43000 le Puy en Velay
04 71 02 92 53

Composition du nouveau CA du CDMDT

Le nouveau bureau de l’association est composé de Marie-Eve Chalendard (Présidente, Chaspinhac, accordéoniste amateur, animatrice d’ateliers d’initiation aux danses traditionnelles), Delphine Thelleire (Secrétaire, Arlempdes, violoniste amateur au sein du collectif de violons de Haute-Loire et chanteuse), Véronique Jacques (Secrétaire-adjointe, musicienne intervenante dans les écoles primaires sur le secteur de la communauté de communes de Cayres-Pradelles, musicienne, chanteuse, Saint-Jean-de-Nay), Céline Goupil (trésorière, Le Puy-en-Velay, accordéoniste au sein du groupe La Toupie et violoniste amateur au sein du collectif de violon de Haute-Loire), Daniel Giffard (Trésorier adjoint, Le Monastier, chanteur élève du Conservatoire de l’agglomération du Puy et animateur de danse traditionnelle).
Les autres membres du Conseil d’administration sont Elodie Aulagne (accordéoniste et danseuse amateur) et Lucien Aulagne (amateur de bals traditionnels), tous deux d’Yssingeaux, Badette Chenu (Monistrol-sur-Loire, musicienne au sein du groupe Les G’Nous, élève des écoles de musique de Haute-Loire et danseuse amateur), Georges Charbonnel (danseur amateur, Brioude, membre de l’association la 5e saison), Nathalie Liogier (accordéoniste et danseuse amateur, Yssingeaux), ainsi que Yann Gourdon (musicien professionnel du Puy-en-Velay, joueur de vielle à roue, membres des groupes Duo PuechGourdon, TOAD…)
Ce changement en profondeur n’est pour autant pas une démission de l’ancienne équipe. Après plus de vingt années d’implication au service du développement des musiques et danses traditionnelles en Haute-Loire, dont une grande part dévolues à la présidence de l’association, Didier Boire s’est réjoui de ce renouvellement et a remercié les administrateurs sortants. Tous se sont déclarés disponibles pour conseiller les nouveaux administrateurs en cas de besoin et pour grossir les rangs de l’équipe de bénévoles qui apportent depuis plusieurs années un soutien sans faille au Conseil d’administration pour chaque opération entreprise par le CDMDT et ses partenaires sur le territoire (saison de concert-bals tout au long de l’année, festival Les Nuits basaltiques fin juillet…) Mais tous ont préféré laisser aux nouveaux volontaires une grande marge de manoeuvre et une place plus qu’officielle aux postes clés de l’association.
Les musiques traditionnelles sont au devant de nous
Les nouveaux administrateurs ont bien pris la mesure de leurs responsabilités et des engagements du CDMDT auprès de ses différents partenaires financeurs publics (Conseil Général, Ville du Puy-en-Velay, agglomération du Puy-en-Velay), privés, de leurs collaborateurs au sein du réseau départemental (Haute-Loire Musiques Danses) et régional (AMTA) et de leurs partenaires de projets associatifs locaux (écoles de musiques, collectivités locales, communautés de communes, associations…)
On ne peut que saluer cette initiative courageuse couronnée de succès du CDMDT 43 et de ses dirigeants qui – dans un contexte où les associations culturelles sont parfois mises à mal par la baisse des financements publics sous la menace de la réforme des collectivités et qui certaines fois sont de plus confrontées à des difficultés de mobilisation des bénévoles – sont parvenus à garder la barre haute sur le plan de leurs réalisations, de leur réflexion prospective sur la pertinence de l’association à l’échelle du territoire départemental et sur leur capacité à mobiliser de nouvelles énergies pour accompagner le renouveau des pratiques et des expressions artistiques selon des aspirations qui sont celles des musiciens et des publics d’aujourd’hui.
Didier Boire, président sortant, a rappelé les missions et les modes d’actions qui ont été initié depuis le début des années 90 à l’occasion de la création du CDMDT (1992) et que l’on ne peut retracer que dans les grandes lignes ici : Recherche (constitution et valorisation des archives des musiques et danses traditionnelles), Enseignement (aujourd’hui relayé pour une bonne part par les écoles de musique avec l’appui du CDMDT, stages etc.), Diffusion (organisation de concert-bals tout au long de l’année avec différents partenaires sur le territoire départemental et création d’un festival), Aides à la création professionnelle et au développement des pratiques amateurs, Structuration et développement de l’association, soutien aux autres associations du territoire dans le cadre de partenariats…
L’institutionnalisation de ce genre musical a commencé dans les années 1990, sa prise en compte par les pouvoirs publics a été progressive, il fait maintenant partie à part entière du paysage musical local et national et on ne peut que féliciter les acteurs régionaux et départementaux de ce mouvement. Reste aux nouveaux volontaires une place nette pour développer leur vision de ce champ d’expression artistique, afin de témoigner une nouvelle fois que les musiques traditionnelles ne sont pas des vestiges d’une ancienne civilisation disparue dont on entretiendrait artificiellement la survie mais qu’elles sont pour le moins en construction sous nos yeux sinon toujours au devant de nous.

L’AMTA quant à elle tient, à l’occasion de cette évolution du C.D.M.D.T, à remercier Didier Boire pour son implication sans faille afin que les musiques traditionnelles se développent, soient visibles et participent pleinement au développement culturel du département de la Haute-Loire. Nous savons qu’il demeurera fortement impliqué notamment au sein du conseil d’administration de la structure régionale. A Marie-Eve et à tout le conseil d’administration nous souhaitons toute la réussite nécessaire à la conduite de leurs projets.

Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Je me joins à Léon pour souhaiter à tout un chacun qui participe à ce beau projet qu’est le CDMDT un bel avenir de musique et d’humanité…
    Jac

  2. Et bien bonne route à la nouvelle équipe et à la croisée des chemins…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *