William Sabatier

Sam 19 février 2011 – 21h

Au Gamounet, Les Brayauds, St-Bonnet-près-Riom (63)

Soirée exceptionnelle de soutien aux Brayauds avec William Sabatier récital Bandonéon Solo.

Rens : 04 73 63 36 75

William Sabatier, aborde très jeune l’univers du tango, qu’il étudie sous toutes ses formes en autodidacte, sous l’impulsion de son père. Sa rencontre avec le bandonéoniste français Olivier Manoury , va l’orienter vers une technique plus moderne de son instrument. Dès l’âge de 16 ans, il relit le répertoire populaire du tango et se produit régulièrement avec le pianiste uruguayen Angel Fernandez. Cette expérience lui permet d’intégrer toute la culture tanguistique relative à son instrument.

L’ouverture à d’autres musiques, notamment le jazz et les musiques traditionnelles, l’amène à rencontrer un autre musicien de sa région, le guitariste Eric Chapelle. Une grande complicité musicale, ainsi qu’une solide amitié, vont sceller les liens d’une étroite collaboration autour de « la rencontre du tango argentin et des musiques improvisées ». De là vont naître bien des projets TANGO FUTUR, FREE TANGO et Paroles de Buenos Aires. Conjointement il travaillera avec le cuarteto de tango nuevo TANGUARDIA de 1997 à 1999.En 1999, il tourne avec Maurice Béjart sur le spectacle Che Quijote y Bandonéon avec l’une des plus grandes comédiennes d’Amérique du Sud, Cipe Lincovsky. Peu après, Juan Cedron , fondateur du célèbre Cuarteto Cedron, l’invite à occuper la place de co-soliste dans son orchestre de tango LA TIPICA avec lequel il enregistre les pièces et arrangements emblématiques du tango des années 40 et 50. Aujourd’hui grand spécialiste de la musique d’Astor Piazzolla, William Sabatier est régulièrement invité par de nombreux orchestres classiques (Orchestre d’Auvergne, Europeen Camerata , Orchestre Philharmonique de Nice, Orchestre lyrique d’Avignon, Orchestre Philharmonique de Strasbourg…) en tant que soliste dans les œuvres pour orchestre du maître argentin. Il travaille également avec de grands solistes et chefs d’orchestres mondiaux tels que Gordan Nikolic, Laurent Quenelle , Svetlin Roussev pour le violon Arie Van Beek, Peter Csaba, François Xavier Bilger pour les chefs d’orchestre. Il participe à bon nombre de créations théâtrales dont il signe la musique, Il co-signe avec Aldo Romano et Jean Pierre Thirault la musique de NOVECENTO d’Alessandro Barrico avec Jean François Balmer. Pendant l’année 2002, il tourne tout l’été aux côtés du guitariste Ciro Perez, l’une des dernières légendes vivantes du tango. Il côtoie depuis des années les meilleurs musiciens de tango (Olivier Manoury, Osvaldo Calo , Mauricio Angarita , Ciro Perez, Gustavo Gancedo, Enrique Pascual…) En 2004, il crée le quintette Negracha, ce groupe a pour concept de se projeter dans l’univers du tango contemporain par l’intermédiaire des grands auteurs mais aussi par un répertoire de créations originales.

Norberto Pedreira (guitarrón) et Ciro Perez (guitare) viennent de le rejoindre pour travailler en trio sur un répertoire de standards du tango des années 60. Ils sortent leur premier album au printemps 2006, qui s’annonce déjà comme un événement.

Sa parfaite connaissance du tango et du bandonéon, l’a mené à un travail pédagogique très important. Depuis quelques années, il conduit de nombreux stages et master class en France et en Europe. Il intervient également en tant que personne ressource dans les CEFEDEM, CNR, CNSM… A la demande du journal Accordéon et Accordéonistes et de son directeur Philippe Krümm, il écrit chaque mois une rubrique pédagogique consacrée au bandonéon uni-sonore dont il est aujourd’hui reconnu comme l’un de ses principaux artisans.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *