« Partageons Le Cézallier »

partageonscezallier

Depuis 2009, le projet  « Partageons le Cézallier » implique la communauté de communes du Cézallier ainsi que Ardes Communauté dans un processus de développement de territoires dont le but est de réinterroger cette identité « Cézallier » directement auprès de ceux qui l’incarnent : les habitants.

Penser le Cézallier comme une entité culturelle singulière et  forte permet de renforcer le lien social et favorise l’ouverture aux autres et au monde, et participe au fait que chacun se sente à la fois solidaire de son territoire et citoyen du monde.

Par un travail de terrain de deux ans et à travers trois volets définis avec les acteurs locaux, il s’agit de renforcer l’idée d’appartenance à un pays, de s’approprier son territoire et de le réinventer.

 

L’orchestre Faucon

1.       Cézallier Récolté

Ce volet consiste à collecter de la documentation à propos du Cézallier : iconographie, fonds sonore, documents audiovisuels, éléments de colletions privées amenés par les habitants. Cette chasse aux trésors permet, en lien avec le service des archives du Puy-de-Dôme, de garantir un archivage pour les générations futures, et suite à la numérisation et l’indexation de ces fonds, de transmettre la mémoire du territoire. Il s’agit d’un témoignage précieux pour mieux connaître l’endroit où l’on vit

2.       Cézallier Témoigné

En vue d’alimenter des soirées débats autour de films, l’AMTA réalise des portraits filmés de personnalités marquantes ou significatives du pays. Il s’agit de sillonner ce grand plateau et d’aller à la rencontre de ses habitants, de leur laisser raconter leur histoire, c’est à dire l’histoire de ce pays. L’objectif est d’engager une réelle discussion face à la caméra attentive de l’AMTA, que ce soit avec d’anciens habitants ou avec de nouveaux arrivants, la somme des témoignages regroupés dessinant ainsi un visage tout en nuances, à la fois coloré, sensible, insolite et vivant de ce territoire, dans lequel chacun peut s’identifier ou se projeter. A ce jour, nous avons réalisé 48 enquêtes de terrain sur l’ensemble du Cézallier, ce qui représente plus de 100 heures d’images.

 

3.       Cézallier Inventé

C’est avec les enfants du plateau que ce volet est réalisé. A partir du patrimoine mythologique de leur pays, les enfants imaginent, dans chacune des deux communautés de communes, un nouveau conte fondateur. Comment ce pays s’est formé, comment les habitants ont vécu et grandi, quelles peurs les terrassaient, quels rêves les tiraillaient ? Les réponses sont à trouver dans l’imaginaire des enfants.

cézallier2

Ces deux contes ont le même titre : « Guyralou de Lantournou ». Ils ont également la même amorce, les enfants devant imaginer et écrire la suite. Encadrés par les enseignants et Magali Champion (responsable des contes musicaux à l’AMTA), les élèves de la classe écrivent aussi les chansons qui illustrent le récit et apprennent à les chanter ensemble, avec l’accompagnement musical des musiciens sollicités par l’AMTA et la participation d’un récitant pour valoriser l’écriture des enfants.  Ils réalisent aussi une illustration graphique à base de dessins et de peintures, projetée durant la représentation finale.

Le premier a été réalisé entre octobre 2011 et juin 2012 avec les 80 enfants des écoles d’Ardes sur Couze et d’Anzat le Luguet. Cette création a été présentée aux autres écoles de la communauté de communes du Cézallier et aux habitants du territoire, le 29 Juin 2012. Pour garder une trace de cette aventure collective, un DVD du spectacle et du processus de réalisation a été tiré à 200 exemplaires.

Le deuxième conte est prévu pour une présentation au mois de Juin 2013 à Allanche.

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *