Deux frères

deux copainsCe sont deux frères de leur pays sont
Ce sont deux frères.

Le haut de leurs calebasses est protégé de casquette et de béret.
Leurs cols sont serrés de cravate et de veste attachée.
Leurs poches pleines de mains cachées.
Leurs visages traversés d’un sourire non forcé.
Le bas de leurs corps planté large sur des bustes étriqués.
Leurs braguettes quasi fermées sur des oiseaux déchlorophyllisés.

Ce sont deux frères dans leur pays resteront.
Ce sont deux frères.

Dieu est encore trop petit pour peser sur le monde.
André Ricros

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *