Informations sur la vielle accordée au SOL

Vous trouverez ci-dessous une information adressée aux jeunes vielleux par Jean-Claude Boudet, facteur de vielle à Jenzat. Cette note porte sur la vielle accordée au Sol.

Pour marque-pages : Permaliens.

14 Commentaires

  1. ‘tain, ça fout les j’tons !!!

  2. C’est quoi cette note de service ? d’ou ça sort ?
    Quoi qu’il en soit et à la lecture de ce document, j’ai tout faux… Mais Ouf! je ne suis pas concerné… je ne suis plus un jeune vielleux,
    et comme Jac, j’ai peur !!!

  3. C’est quoi un musicien normal?
    Y-a-t il une liste à jour?
    Enfin,vive la cornemuse quoi!

  4. Les remarques de JC Boudet ne sont pas infondées, mais bon, les propositions pour que ça évolue manquent un tantinet,notamment existe-t-elle, la corde qui tue la mort de la corde ?

    C’est décidé, dans une autre vie, j’apprendrai la guimbarde, ça pose moins de problèmes que la « meule » (en même temps ça peut niquer les dents, si on ne fait pas attention!)

  5. Si les débutants ne savent pas régler leur sautereaux et s’il mettent plus d’un an pour apprendre à le faire, ne serait-ce pas parce qu’il sont mal entourés?
    Pourquoi les apprentis viellistes seraient plus mauvais musiciens que les autres au point de n’avoir pas d’exigence de justesse?
    Si deux chanterelles génèrent des stridences, des bruits parasites, un clavier instable et ingérable, ne serait-ce pas du fait d’une mauvaise lutherie? (j’ai encore vu ça la semaine dernière sur une vielle toute neuve)

    Depuis plus de 30 ans que je joue de la vielle, j’ai la chance de vivre un nouvel age d’or de cet instrument (lutheries et pratique instrumentale)où je constate que ces questions sont réglées… avec certains instruments.

    Voilà 10 ans que j’utilise exclusivement une vielle Ténor de Ph. Mousnier avec des cordes filées Savarez qui durent des mois! Je joue parfois des pleines journées au soleil, au froid (dur métier!), des heures de répétitions, des soirées entières sur scène… Ces cordes ne cassent que très très rarement et pas au passage du sillet, des chevalets ou au point de contact avec les sautereaux plus spécialement.
    Sans parler de la qualité de justesse fiable et durable.
    La vielle à roue mérite qu’on s’en occupe bien. Ceux qui en jouent ont le devoir de bien le faire. Ceux qui en font ont le bien faire comme devoir.

  6. Voici plus de 25 ans que j’utilise des vielles fabriquées par SIORAT.
    Je n’ai jamais eu tous ces problèmes d’accordages ou de rupture de cordes. Alors deux solutions : ou je n’ai aucune oreille (ce n’est l’avis des musiciens qui jouent avec moi), ou ma lutherie est d’excellente facture. J’opte pour la seconde solution.

  7. j’utilise des cordes filées sur ma vielle kerboeuf cela fait 7 mois que je joue elles non toujours pas cassé quelle chance!!!! j’ai 4 chantrelles je joue tres souvent avec deux en meme temps le son est tres net je croit que j’ai choisi le bon luthier ouf….

  8. Les vielles de Mr Boudet sont des instruments tres difficilles a accorder…

  9. Les commentaires mis en ligne oublient de prendre en compte l’essentiel : M. Boudet dit-il la vérité ? Si oui, tout ce qui a trait aux bonnes ou mauvaises fabrications est sans objet.
    A-t-on le moyen de vérifier son affirmation ?
    Si on a une vielle, oui : on monte deux cordes boyau Sol à l’unisson (ou deux boyaux « graves » à l’unisson – pas la suraigue).
    Et on se fait sa propre opinion.
    J’ai fait les deux et, de mon point de vue, il a raison. Ma vielle n’est pas de « marque Boudet ».

    On a vendu des millions et des millions de violons, d’altos… et quelques milliers de vielles. Pour les fabricants de cordes nous n’existons pas, n’avons pas de pouvoir de nuisance, donc pas de moyen de faire jouer la concurrence.
    Les électro acoustiques utilisent des cordes fabriquées pour un marché concurrentiel. Ces instruments sont fabriqués pour fonctionner avec des tensions bien moindres que celles des instruments de type Jenzat (Type de vielle de JC Boudet) et les difficultés d’accordage sont moindres.

    Pour finir, un avis : la vielle est un instrument « mal né », compliqué en tout, très technique, souvent ingrat. Pour qui va au-delà du découragement, il y a une récompense, et quelle récompense : celle de pouvoir jouer « dans l’état » un riche répertoire aux sonorités spécifiques.
    Et, si l’on joue à quelques uns sur une « grosse Jenzat », la possibilité d’être entendu, sans passer par une sonorisation dénaturante.
    Jouer ce répertoire un octave plus bas, avec un son de guitare électrique ne me semble pas pertinent : autant apprendre à jouer de la guitare, c’est plus facile , les instruments sont moins chers, on trouve ce que l’on veut comme cordes.

  10. je site pour un musicien normal les cordes de dure pas plus de 2 mois tres souvent moins, cela fait 1 an que mais cordes tienne conclusion je ne suis pas un musicien normale et lui ne doit pas etres un luthier normal

    • Quel genre de cordes as-tu ?
      Quelle vielle as-tu ?
      Et surtout est ce que ta vielle est juste quand tu joues ?
      Je pense qu’il faudrait que tu te poses toutes ces questions avant de te permettre de juger le travail d’un luthier qui, je précise est quand même assez reconnu pour le travail qu’il fournit.

      • une vielle alto eletoacoustic de bernard kerboeuf j’ai 4 chanterelles cordes pirastro pour des violon alto je croit que j’ai choisi le bon luthier

  11. je ne juge pas son travail tres bon luthier qui fabrique aujourd’hui des vielle avec 4 chanterelles!!!!!

  12. bon dia desde (Gósol)Catalunya. Bonjour a tous….une question: La vielle est accordée C. 3 chanterelles
    G (D quinte)et G a l’octave. Capodastres qui me permettent de passer la trompette en D et le petit bourdon C égalment au D. La mouche et le gros bourdon sont en G. Comment faut-il accordé pour jouer en G?
    Moltes gracies
    patrick Jaques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *