VEILLEE POUR REVEILHEZ

Nous avons rencontré Romain-Wilton Maurel qui est un des initiateurs de la nouveauté de la saison des soirées du Gamounet : Veillée pour Réveilhez.

Nous ne doutons pas que cette présentation vous donnera l’envie de réserver impérativement votre soirée du 9 avril, d’autant que l’accés est gratuit.


Pourquoi et comment est née l’ idée de cette soirée thématique ?

La tradition des Réveillez m’a toujours intrigué, fasciné. Alors que l’écrasante majorité du répertoire joué en musiques trad’ est constitué de musiques à danser, certains airs émergent des racines qu’on retourne : chants de Noël, chants de Réveillez, chants de travail… Dans les « Réveillez » on trouve à la fois une solennité qui accompagne ces mélodies d’une beauté saisissante, et aussi cet aspect lugubre, mystérieux et imposant tout à fait particulier à cette fête, probablement cousine de la désormais célèbre « Halloween ». Tous ces gens, musiciens, chanteurs et festoyeurs des villages, qui se réunissaient (se réunissent encore…)les nuits de la période de Pâques pour réveiller les gens de ferme en ferme ont justement réveillé en moi le désir de me pencher sur cette part du patrimoine. Or, depuis le remarquable travail de la compagnie Chez Bousca en 1989, peu de ces airs ont été arrangés et joués au même titre que les musiques à danser.

Les Brayauds sont détenteurs de ce patrimoine, ont accès aux sources et ont déjà exploité un peu ce répertoire par le passé : l’idée de la soirée « Réveillez » est ainsi née.

Quel est le concept développé ?

Il s’agissait avant tout de comprendre cette tradition avant de se jeter dans ce que j’appellerai de la « reproduction » naïve et simpliste … Les chants de Réveillez pourraient être assimilés à des « Vanités » tel qu’on en peignait au 17 ème siècle : les paroles détournent souvent la passion du Christ (car c’est l’épisode biblique que l’on célébrait à cette période) et sont marquées de l’omniprésence de la menace de la mort. Chaque mortel est misérable et futile, et il est temps pour les pécheurs de songer à l’au-delà. Derrière la tambouille profano-religieuse qui s’opérait lorsque les chanteurs, lors de ces « tournées » parfois bien arrosées, réveillaient les habitants du village et leur demandaient des oeufs en leur faisant peur, on trouve tout de même une puissance symbolique décoiffante dans ces chants : la Passion n’est-elle pas, justement, le plus déchirant des cris d’espoir ? Cette idée obsédante qu’après la pire des souffrances et le souffle ultime on puisse revivre, n’est-elle pas le plus fort des signes d’espérance ?

C’est cet aspect-là que j’ai voulu développer avec cette soirée. En écho aux révolutions qui font présentement des remous dans certains pays d’Afrique du Nord, mais également au tout récent cataclysme du Japon et de la menace du nucléaire, la soirée sera dédiée à une thématique qui m’est chère : l’ESPOIR.

Le deuxième concept sous-jacent dans les réveillez trahit l’héritage des « danses macabres » du Moyen-Âge : il s’agissait de représenter la mort comme phénomène universel. En effet, on retrouve dans certaines paroles l’idée que la mort touchera tout le monde, des grands seigneurs aux petits paysans. Le deuxième thème, vous l’aurez compris, est celui du collectif, de l’universel et du partage.

Que souhaitez-vous que le public en retienne ?

Le public sera ballotté entre chants, musique, théâtre, lectures… De nombreuses écritures ont été effectuées pour soutenir les sources que nous avons exploitées. Peut-être sera-t-il déconcerté, sans doute appréciera-t-il l’ambiance et l’atmosphère quelque peu fantastique que nous voulons créer, probablement qu’il rira aussi car,  envisager un tel projet sans laisser une grande place à l’humour m’est inconcevable…en tout cas, mon désir le plus cher est que tous prennent plaisir à participer au « REVEIL » collectif de cette tradition… et des consciences bien sûr…

Quelle est la nouveauté par rapport aux événements régulièrement organisés par Les Brayauds ?

Premièrement, avec Joëlle Cognet qui coordonne les groupes de chanteurs, nous avons essentiellement souhaité mettre en avant certains musiciens de l’association que l’on entend peu en bal : les « Ménétriers du Coq Noir » (ensemble de cornemuses), « Chez Tricoine » (violons, en hommage à l’Artense où la tradition est encore vivace), les « Voix-Là », « Les Polysonnes », Eric Desgrugillers et son atelier de chant entre autre. Une belle occasion de mettre en valeur les voix de l’association ! Parallèlement à la participation de la Chorale de Saint-Bonnet Près Riom -village qui accueille la soirée-, nous avons sollicité les membres de l’atelier Théâtre de l’Amicale Laïque de la commune : basées sur de l’improvisation (mais pas que !), diverses saynètes seront jouées dans une déambulation aux flambeaux dans le village.

Déroulé de la soirée débutant à 21H au Gamounet chez les Brayauds à St Bonnet Près Riom (63):

  • Dans une première partie, prenant place dans la grange du Gamounet, le public sera guidé par « le Réveilleur » et assistera à une saynète d’environ 20 minutes. Elle a été écrite et imaginée par Christian Robert, Christian Williams et moi-même (un trio de gratte-papiers qui a déjà donné naissance à deux pièces de théâtre) . En pied-de-nez aux « évocations » du passé que mettent en scène les groupes folkloriques, nous avons écrit une « évocation du futur », à l’époque où l’humanité a disparu, ayant emporté dans sa tombe les secrets de sa technologie… C’est de bonne guerre…
  • Puis le public assistera à un concert de chants de réveillez, régulièrement interrompu par diverses interventions du « Réveilleur ».
  • Dans une deuxième partie, une déambulation aura lieu dans le village de Saint-Bonnet Près-Riom. Au son des cornemuses et des violons, le public marchera dans les ruelles, s’arrêtant à diverses étapes pour écouter les chants des « révéliés » aux fenêtres des gens. De nombreux personnages incarnés par l’Amicale Laïque sortiront de leurs maisons pour nous faire part de leur vision des choses, toujours haut en couleur… La thématique de la quête du « Soleil Nouveau » servira de fil rouge.
  • En fin de parcours, nous rentrerons tous au Gamounet partager une omelette géante et des instants de bœuf*…

 

Renseignements et réservations : 04 73 63 36 75

* tous les musiciens présents jouent ensemble

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *