YANN GOURDON

Yann Gourdon arpente les scènes depuis plus de dix ans : du trad en passant par l’accompagnement musical du Wakan Théâtre à la musique expérimentale.

Avec son instrument de compagnie, la vielle, à laquelle il s’est initié avec Isabelle Pignol puis Valentin Clastrier, il joue dans le groupe Djal, de 1993 à 2003 avant de se consacrer à la musique expérimentale.

Il obtient un DEM en composition électroacoustique à l’ENM de Villeurbanne en 2003 puis il rentre aux beaux-arts de Valence où il développe un travail sonore privilégiant l’observation de phénomènes acoustiques. C’est au cours de ces études qu’il rencontre Jérémie Sauvage, Guilhem Lacroux, Mathieu Tilly… avec qui il partage depuis une belle partie de ses aventures musicales.

En 2006,  il découvre les collectages liés à la musique des violonaires d’Auvergne et du Limousin. Il devient profondément attaché à ce répertoire qu’il explore au sein de plusieurs formations musicales : Duo Gourdon/Mauchand (vielle / cornemuses), Duo Puech /Gourdon (chant & cabrette / vielle), Puech/Gourdon/Brémaud (cabrette / vielle / violon) et Toad (Pierre Vincent Fortunier : bechonnet 11p, violon ; Guilhem Lacroux : guitare ; Yann Gourdon : vielle).

Le dénominateur commun de tous ces groupes est l’originalité de l’écriture qui mélange de manière novatrice les timbres instrumentaux. La curiosité naturelle de Yann le porte à la recherche autour des timbres et des échelles en dehors des normes établies par la musique savante occidentale. Pour chacune de ces propositions artistiques, sa dextérité musicale est mise au service de la création où le motif de la mélodie est sujet à variations, le tout servi avec une étonnante énergie.


Deux bourrées, une sur chaque face, d’une durée de vingt minutes chacune.

Après la parution récente de l’album du Duo Puech/Gourdon (voir article http://lafeuilleamta.fr/?p=8243) l’actualité musicale de Yann Gordon concerne la parution du premier 33 tours du label standard infi (http://www.standard-in-fi.com) avec le trio Puech/Gourdon/Brémaud.

Jérémie Sauvage qui est l’initiateur de ce nouveau label a sollicité Yann pour cette première production discographique vinyle pensant qu’il allait imaginer un projet de musique expérimentale. Pour poursuivre dans son envie d’explorer les particularités sonores, Yann proposa un projet à partir des musiques traditionnelles. Deux bourrées, une sur chaque face, d’une durée de vingt minutes chacune.

Avec ses complices Jacques Puech à la cabrette et Basile Brémaud au violon tout aussi passionnés et intéressés que lui par cette expérience musicale, ils explorent sur chacune des faces deux éléments centraux de “la bourrée” : le bourdon et la cadence.

L’enregistrement s’est déroulé dans une maison familiale, au calme, avec une magnétophone révox à bandes et un micro sur pied. Tout l’art  à consister à trouver le bon emplacement de chacun des musiciens. Une journée d’essais a été nécessaire pour parvenir au résultat souhaité. Une situation de collectage de musiques traditionnelles contemporaines en quelque sorte !

Le caractère artisanal de la production de ce disque s’est poursuivi par la numérisation de l’enregistrement par Yann Gourdon et le pressage dans une société spécialisée dans la gravure de 33 tours.

Les pochettes de disques sont quant à elles des pièces uniques réalisées au pochoir et peinture aérosol par Jérémie Sauvage et Mathieu Tilly. L’ensemble des compétences artistiques a donc été sollicité… Yann Gourdon ne cache pas son plaisir de voir le public manipuler ces objets et choisir son exemplaire !

José Dubreuil


Pour en savoir plus :

http://www.la-novia.fr/

http://ygourdon.net/

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *