Monologues de Violons de Virginie Basset

Monologues de Violons

Anecdotes violonistiques et autres plaisirs à Cordes

Un Concert bavard de Virginie Basset

 

Une musicienne pour faire sonner, résonner et raisonner le Violon. Cet instrument magique, mystérieux, a une image souvent classique et sérieuse. Virginie Basset nous en propose une autre version, ludique et malicieuse.

Seule en scène avec 3 violons (violon, ténor et « muet »), elle donne à entendre le son de ses instruments dans des compositions qui traversent des influences musicales variées, du violon oriental au violon tsigane en passant par le classique et le trad.

Elle s’enregistre également en direct, et joue avec et sur ses propres sons : boucles en pizz ou accompagnements, mélodies superposées, le violon prend différents rôles. Comme un fil reliant ces musiques, elle nous raconte les histoires de ses violons, parfois intimes parfois drôles, qui invitent à entendre le merveilleux dans es sonorités de l’instrument. Enfin quelques touches de danse et de chant vous donnent le sourire et vous emportent dans l’univers de la musicienne.

  • Comment est venue l’envie de ce solo ?

En 2010 après une dizaine d’années de pratique professionnelle du violon j’ai ressenti le besoin de me retrouver seule face à mon instrument, de prendre un temps de recherche pour construire un spectacle qui me ressemble. J’avais envie de me confronter à la simplicité (apparente !) d’être « juste » violoniste, et partager un peu de mon intimité de musicienne avec le public. C’était aussi l’occasion d’une sorte de bilan, et du défi de travailler seule. Bref, une vraie étape professionnelle…

  • Comment s’est construit ce spectacle ?

Au cours de l’hiver 2009/2010 j’ai été artiste associée à la très belle exposition « En partance, 2ème voyage : du Nil à l’Euphrate » au Musée des Arts Textiles de Clermont-Fd. J’y ai proposé plusieurs RDV musicaux pour servir le propos de l’exposition. Pour clore la série de représentations j’ai présenté le solo. Après avoir tant parcouru le musée et travaillé avec Christine Bouilloc et son équipe je m’y sentais chez moi, c’était le cadre idéal pour une première.

Pour le spectacle lui-même j’ai rassemblé et sélectionné dans mes compos un éventail large d’inspirations, représentatif de mon parcours. Au fur et à mesure de mes rencontres avec d’autres musiciens depuis très longtemps j’avais également noté diverses anecdotes et réflexions autour du violon, pour la plupart assez malicieuses. J’ai donc rouvert mes cahiers, et fabriqué un « concert bavard » qui me raconte en tant que violoniste, d’où le sous-titre « anecdotes violonistiques et autres plaisirs à cordes ».

 

  • Quelles ont été les principales difficultés & satisfactions ?

Travailler un solo est délicat, j’ai été confrontée à de nombreux doutes, des émotions aussi, je l’ai vécu de manière assez initiatique. Pendant une création on manque souvent de recul, alors quand on travaille seul c’est d’autant difficile ! J’ai également réfléchi beaucoup aux prises de parole pour en trouver le ton juste : je ne suis ni comédienne ni conteuse, je devais trouver à m’exprimer en tant que musicienne.

Ensuite j’ai souhaité donner une place à chacun de mes violons, celui sur lequel je joue d’habitude, mais également mon violon « muet » et mon ténor électrique. Les deux premiers me viennent de mon arrière grand-père, j’avais à coeur de raconter leur histoire et de les faire entendre chacun avec leur voix et leur musique propre.

J’ai eu à la première beaucoup d’émotion mais surtout beaucoup de plaisir à jouer ce spectacle ! Il véhicule une approche tranquille du violon, éloignée de la performance classique comme du bal trad. mais en même temps imprégnée des deux. Il parait qu’on ne voit pas le temps passer… au grand étonnement de certains qui craignaient l’ennui d’un concert de violon ! A la fin des représentations beaucoup de gens viennent me parler, autant de petites idées que je garde en réserve pour le prochain solo…

 

RENDEZ-VOUS

  • 8 février 20H30 Atelier des Arts au Puy en Velay
  • 14 février 19H30 Restaurant En attendant Louise à Clermont Ferrand
  • 23 février à 18H Salle des Fêtes de Chastreix

Création février 2010.Coproduction : Musée des Arts textiles, Clermont-Fd
Contact : Virginie Basset. tel : 06 80 92 66 04
virginiebasset@gmail.com
www.virginiebasset.com 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *