KITUS

KITUS, Sous se nom se cachent :

  • Fabien Guiloineau (guitares, bouzouki),
  • Sylvain Vuidart (Flûtes),
  • Yannick Guyader (accordéon diatonique) et

Ils viennent de sortir leur premier album «  après l’after… »*, le titre donne le ton, leur ton, toujours badin ! Vous apprécierez vous-même dans les réponses à certaines questions que nous leur avons posées…

Chacun peut-il décrire son itinéraire musical ?

de Gauche à Droite : Y. Guyader. S. Vuidart. F. Guiloineau. L. Roche

Fabien : J’ai commencé la guitare en autodidacte en 1996. Je me suis d’abord intéressé à la musique irlandaise, puis aux musiques traditionnelles du centre de la France. Actuellement je joue dans les groupes : Kitus, A4, Bezout Sonne Système, Shelta, Foxy-Devil et Kilkee. Je donne aussi des cours dans le cadre des ateliers du CMTRA à Lyon.

Sylvain : J’ai commencé la flûte à l’ENM du Puy-en-Velay en 1989. J’ai ensuite découvert la musique traditionnelle grâce au groupe Chiens et Soufflet en 1996 et au CDMDT43. J’ai obtenu en 2000 le certificat de fin d’études musicales à l’ENM puis j’ai poursuivi mes études en jazz à l’APEJS de Chambéry puis au CNR de Lyon. J’ai débuté la musique irlandaise par le biais des sessions à Grenoble puis à Clermont-Fd. Actuellement je joue dans les groupes de musique traditionnelle La Toupie, Yadeba et Kitus, et le groupe de musique irlandaise Kilkee.

Yannick : J’ai commencé l’accordéon diatonique en 1997 au sein du groupe folklorique bourbonnais les Deux Bonjours, de Bellerive sur Allier. C’est un peu plus tard que j’ai découvert l’univers du trad, et apporté ma collaboration musicale à la Bourrée Gannatoise, Ribouldingue, le duo Yanetnic et Tradact. Grand aficionado des bals, concerts et autres occasions de ripailler et faire la fête, je me produis actuellement dans  différents ensembles de musiques et danses traditionnelle du Centre-France :  Kitus, Cornemas et Yannadéon et la compagnie Haut n’Bass.

Luc : Autrefois, j’ai suivi des cours au conservatoire de Vichy avec un super papy, Monsieur Gaillard, trop tôt retraité, qui a laissé sa place à une personne dont j’ai oublié le nom. Après 12 ans d’arrêt, j’ai repris le manche grâce à François Breugnot, Jean-Marc Delaunay (1er stage de violon au Gamounet, là où j’enseigne actuellement) et Jean-Noël Bezon .

J’ai fait des virées dans de nombreux pays avec la Bourrée Gannatoise, Ribouldingue, Bezout Sonne Système et des rencontres toujours inédites avec des musiciens de tous les continents au Festival de Gannat. Actuellement je suis enseignant et j’ai une cinquantaine d’élèves dont la plupart à l’Ecole de musique de Gannat.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Lors de sessions irlandaises à Clermont-Ferrand et pendant les soirées « Pubs » à Gannat. La création de Kitus s’est véritablement faite autour d’un boeuf pendant le festival de Gannat en 2004. (D’ailleurs, Yannick nous en pas laissé beaucoup)

Comment s’opèrent les choix de répertoire ?

Nos choix sont un mélange de morceaux traditionnels et de compositions que chacun amène et ensuite on voit si ça peut coller ou pas.

Comment s’est élaboré votre univers musical ?

Par le mélange des univers musicaux de chacun (Irlande, jazz, western, country, trad. Auvergne…)

Quelles sont vos références musicales ? Dans le domaine des musiques trad ? Autres ?

Fabien : Beaucoup de musique irlandaise (Lunasa, Altan, Flook…), le Rock et le folk d’une manière générale (Led Zeppelin, Nirvana, Kris Drever, Kate Rusby…) et le jazz manouche !

Yannick : Tous les styles m’intéressent avec une prédilection pour les musiques traditionnelles, le jazz, le musette et la chanson française.

Sylvain : Du jazz, du funk et du trad. !

Luc : Les musiques du monde, le blues et André Rieu, bien sûr !

Votre formation propose-t-elle des concerts ou uniquement des bals ?

Bals, concerts, mariages, baptêmes, funérailles, festivals gastronomiques, bistrots, animations de croisières, soirées chez l’ambassadeur…en fait nous sommes ouverts à toutes propositions (à condition de ne pas jouer nu sur scène)

On aime particulièrement bien jouer pour un public pas forcément initié aux musiques auvergnates.

Pourquoi ce nom, Kitus ?

Kitus était un célèbre joueur de cythare dans la Rome antique. Il a œuvré toute sa vie pour la transmission de la musique et fut l’un des premiers à créer une école de musique  à Rome à la fin du Vème siècle après J.C.

Nous aussi, on aime bien transmettre.

Quels sont vos prochaines dates, projets, rêves ?

  • En concert avec U2 au Stade de France (rêve)
  • Apéro musical dans une navette spatiale (projet)
  • Soirée privée à Lille, chez Maurice. (projet)
  • Première partie de Norah Jones à l’Olympia le 24 juin (rêve)
  • Animation scolaire à l’Ecole de musique de Brioude (avril 2010)
  • Retaper la maison (2010-2011-2012-2013-2014)
  • Festival Lo Primtemps de l’Arribèra (16-17 avril 2010)
  • Ne pas partir en vacances après la sortie de notre prochain album (rêve)

Kitus – Après l’after est disponible à la vente par correspondance sur le site de Auvergne Diffusion

*Kitus « après l’after ». Musique à danser du Centre-France. C.D disponible à l’AMTA.  Ref 76075 12€ + port

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire