Avec Hassen AYECHE, cap vers le sud !

Né à Marseille de parents tunisiens, Hassen est baigné depuis sa plus tendre enfance dans un environnement propice au développement de son imaginaire. Plongé dans un monde de l’oralité où  musiques traditionnelles et contes sont le pain quotidien, Hassen ouvre grand ses oreilles et ses yeux et ne perd pas une miette de ce monde généreux qui l’entoure. En effet, la maison familiale est qualifiée « d’hôtel Ayeche » tant elle est hospitalière et ne rechigne pas à accueillir les amis en transit.

Aîné d’une famille de cinq enfants il poursuivra des études d’électricien et c’est pour exercer ce métier qu’il rejoindra l’Auvergne en 1988. Mais sa passion pour la musique l’emportera et, dés 2000, il s’y consacrera totalement. Il participera à de nombreuses formations musicales et accompagnera des danseurs. Sa palette d’interventions possibles dans le domaine des percussions est vaste :

  • Percussions orientales : derbouka, bendir, tbal
  • Percussions de l’Afrique de l’Ouest : djembé, doun doun
  • Percussions cubaines : congas, bongos, timbales

 

Et, constamment, il n’a de cesse d’approfondir ses connaissances en faisant de nombreux stages. Aujourd’hui encore, une fois par mois, il se rend à Lyon auprès de Louis César Ewande enseignant très exigeant auprès duquel il poursuit un travail rythmique très précis. Par ailleurs, pour progresser dans les domaines de l’harmonie et la mélodie depuis quelque temps Hassen prend des cours de piano.

En 2002 il est à l’origine de la création de l’association Cheikchouka (qui signifie ratatouille, spécialité culinaire qui mélange plusieurs légumes) qui a pour objectif d’accueillir des musiciens et danseurs d’horizons différents.

Depuis une dizaine d’années il propose des spectacles musicaux à destination plus particulière des enfants où se côtoient comptines, chansons, histoires et une multitude d’instruments que les enfants peuvent eux aussi manipuler. C’est ainsi qu’avec ses contes traditionnels, contemporains ou qu’il a écrit la semaine dernière …il fréquente les crèches, les services pédiatriques, les écoles, les centres de loisirs, les bibliothèques…afin de capter l’intérêt de son public et de tisser du lien.

En ce sens son spectacle « Grain de sable. Les aventures de Saber le dromadaire » est un véritable parcours initiatique où le sens profond est l’acceptation de l’autre dans ses différences pour mieux vivre ensemble.

L’accompagnement musical lors de la lecture de textes ou de poésies est aussi un travail qu’Hassen affectionne particulièrement, il a noué diverses collaborations dans ce domaine.

Parmi ses projets trois le tiennent à cœur : publier «  les aventures de Saber le dromadaire » (avec un C.D bien sûr), enregistrer un C.D avec des musiciens venant d’horizons différents et faire du collectage sur sa culture d’origine.

Poursuivre la quête, se remettre en question, apprendre encore et toujours, faire se rencontrer les différentes cultures tels sont les moteurs principaux de l’existence d’Hassen, son sourire ne trompe pas !…

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire