La Compagnie des Champs

Théâtre, Musique

C’est en 1989 à Aurillac (Cantal) que la Compagnie des Champs est officiellement créee. Cette équipe va pendant plusieurs années s’engager dans le département et à partir de 1993 le travail « d’artisan du spectacle » de Pierre Fernandes va se spécialiser dans l’action de terrain en milieu rural. La Compagnie va ainsi lier des relations avec la Cellule d’Action Culturelle du Rectorat de Clermont-Ferrand et mettre en place son premier atelier de pratique artistique au Collège des Gorges de la Truyère à Pierrefort (Cantal). Ce volet transmission du théatre est encore aujourd’hui une action incontournable de la Compagnie. Parallèlement, «Ballade au Pays de Pierrefort», petite saison culturelle sur le canton de Pierrefort est lancée en partenariat avec le S.I.V.O.M. Cette « ballade » est encore aujourd’hui organisée par l’office de tourisme et la communauté de communes.

Suite aux relations établies lors du « Dit d’Alleuze » et de la résidence de création du spectacle « De l’autre côté du miroir et ce qu’Alice y trouva », la Compagnie des Champs s’installe à St-Flour (Cantal). En 1995, elle signe une convention triennale avec la DRAC et la ville pour mener des actions de création, de formation et de diffusion : formation dans une quinzaine d’établissements scolaires sur le département, ouverture d’une école d’art dramatique à St-Flour, contributions au festival d’été «Paroles et Musiques à ciel ouvert», réalisation de 2 éditions du « Dit d’Alleuze» et organisation de nombreuses représentations sur l’arrondissement.

En 1996, la Compagnie commande un chapiteau-yourte de 250 places, en bois et toile. Avec ce nouvel outil de diffusion la Compagnie des Champs se lance dans l’aventure de l’itinérance. Elle poursuit son travail en milieu rural en organisant des résidences au court desquelles elle présente ses créations et propose des temps de rencontres au plus proche du public (ateliers théâtre, repas…). Elle crée ainsi un rapport privilégié avec le spectacle vivant et un échange réel entre les artistes, les techniciens et les spectateurs partout où elle installe son chapiteau.

« Nos créations tentent de répondre aux exigences d’une démarche artistique à l’écoute des publics. En assumant l’acte théâtral en tant qu’acte voyageur, nous proposons une alternative à “la consommation culturelle”. Nos modes de représentations convoquent un théâtre de métaphore… Un théâtre de l’imaginaire contemporain, pour s’approprier le réel dans sa diversité. » P.f ‘Oz

En 1998, la Compagnie des Champs change de département et s’installe à Viscomtat (Puy-de-Dôme) au centre artistique de la Montagne Thiernoise. Ce lieu mis à disposition par la communauté de communes offre à la Compagnie de nouvelles possibilités en terme de création et de projets d’actions de développement culturel sur des zones culturellement démunies. Elle travaille notamment à créer des axes d’échanges inter-régionaux par une mutualisation de moyens humains, techniques et artistiques entre compagnies de théâtre itinérant dans de nombreuses régions en France : Auvergne, Limousin, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc Roussillon, PACA, Région Centre,Poitou-Charentes, Pays de Loire, Île de France, Réunion. Mais également à l’étranger Allemagne, Belgique, Italie, Roumanie, Niger, Québec….

La Compagnie a également mis en place un jumelage avec un réseau de cinq collèges ruraux du Livradois-Forez.

Dans le cadre des résidences, elle fait régulièrement rencontrer aux publics de nouvelles formes poétiques dans différents contextes de représentations : chapiteau, chemins de montagne, salles de théâtre, bibliothèques, cafés, usines, marchés…

2009 est pour la Compagnie des Champs une année de restructuration avec la création d’une structure de prestations techniques et de location de chapiteau indépendante : « Territoires voyageurs » et le déménagement des bureaux à St-Amant-Roche-Savine (Puy-de-Dôme).

L’implantation sur un Parc Naturel Régional a conduit la compagnie à être attentive à l’humain et à son environnement. Les dernières créations sont empreintes de ce constat : Le Pays du Serpent d’Or, Mission Biodiversité, D’ailleurs c’est Ici… A travers un théâtre de questionnement, ces projets artistiques formulent du sens, en posant un regard burlesque sur l’actualité du monde contemporain.

Aujourd’hui, la Compagnie des Champs se recentre sur le poème, l’artistique, le plateau. Le travail entreprit par Pierre Fernandès va à l’essentiel du théâtre, à la manière « l’Os de Dionysos » :

-pour réinventer un théâtre insoumis aux canons esthétiques dominants,

-pour rendre présente la parole des poètes là où elle est inattendue,

-pour questionner inlassablement la condition humaine sur une terre en danger,

-pour divertir en utilisant les modes de jeux forains, comme formidable ressort pour une réappropriation de la parole par ceux qui ne l’ont jamais.

Contact : Pierre Fernandes : 06.65.02.03.98
Compagnie des Champs
BP 6 -7, place de la Liberté
63890 Saint-Amant-Roche-Savine

D’Ailleurs c’est Ici

La dernière création de la Compagnie des Champs. C’est l’histoire de trois copains de fanfare, Jac, Patte Folle et Main à la Retourne. Les trois compagnons se donnent rendez-vous chaque année, pour partager leurs expériences respectives. Ancrée au coeur de l’Auvergne, dans la Montagne Thiernoise, cette pièce distille les ambiances d’un pays “libertaire” rythmé par l’alternance des répétitions pour le bal du carnaval et les périgrinations d’un camelot mélomane.

Le texte, d’André Ricros s’appuit sur les cultures des couteliers et des colporteurs du pays thiernois, et est l’occasion de faire le point de notre condition humaine sur cette Terre et ailleurs, dans d’autres lieux où, qui sait, nous nous trouvons un peu nous-même.

Avec : Jac Lavergne, Pierre Fernandès et Hervé Marcillat

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire