Patrick Bouffard en trio. Force mineur

Dans l’existence il y a des périodes fastes, celles où tout vous sourit. C’est une de ces périodes que vit intensément Patrick Bouffard. Le bonheur au bord des lèvres il nous raconte son actualité débordante depuis sa longère « la bergerie des carillons » récemment aménagée dans son Bourbonnais de cœur à 15 km de la Chavannée.

Force mineur, c’est à dire tout à la fois la force du mode mineur mais aussi un jeu d’images, d’idées et de sens qui renvoie au salé/sucré, ombre/lumière, noir/blanc…tel est le titre du nouvel album du trio.

Un événement puisque le dernier enregistrement du trio remonte en 2003 (En bal, live enregistré à la salle Dumoulin à Riom). Si en parallèle Patrick Bouffard participe à de nombreuses aventures musicales**, la formule trio depuis  le premier enregistrement « chez jeunesse » en 1992 qui s’est poursuivi par «Revenant de Paris » et « Rabaterie » chez Boucherie Prod, est le fil rouge de sa carrière musicale, un « mini commando » de la musique trad du Centre-France (Berry/Bourbonnais/Auvergne) d’une efficacité redoutable. Patrick Bouffard est très attaché au son du couple mythique vielle/cornemuse dont le référent est Gaston Guillemain qu’il qualifie de « Django Reinhardt de la vielle à roue » auquel il adjoint l’accordéon diatonique. C’est au cœur du trio avec sa fidèle vielle Nigout qu’il peaufine ses recherches liées à la qualité du son.

Angus Young* de la vielle à roue

Patrick est fan du jeu de guitare d’Angus Young et tend à développer avec sa vielle, à travers la richesse du spectre, un équilibre subtil de l’ensemble de la palette rythmique, mélodique et harmonique. « Quand Angus joue de la guitare, il pourrait se passer de bassiste. C’est ce que je recherche avec la vielle, à la fois cette brillance et ce groove qui appelle les basses de l’accordéon diatonique et les bourdons de la cornemuse ». A l’écoute du disque, c’est une évidence…

Si l’énergie, l’équilibre entre airs traditionnels et compositions, les clins d’œil à la chanson populaire sont autant de dénominateurs communs avec les précédents albums du trio, tous les interprètes ont changé : Raphaël Maurel dit « Raphnin » succède à Cyril Roche à l’accordéon et Rémy Villeneuve succède à Benoît Mager aux cornemuses.

Afin que le public puisse découvrir les pleines possibilités de chacun de ces nouveaux interprètes un solo laissé à leur libre choix leur est consacré. Ils ont tous deux en commun d’être très jeunes, brillants et d’une grande maturité musicale.

Succédant à Anne-Lise Foy, quatre chansons sur les quatorze titres sont interprétées par une nouvelle venue Violaine Jourdren dont la voix, dans sa pratique spontanée, émeut Patrick au quotidien.

Le partage d’une mémoire collective….

Pour Patrick, au-delà de la musique, ce trio raconte la mémoire collective des territoires concernés et transporte avec lui des valeurs qui ont de l’avenir : le sens de la communauté (pas du communautarisme), de l’universel (pas de la mondialisation), de l’intemporel (pas de la modernité), de l’individualité (pas de l’individualisme), de la richesse de l’humanité dans la diversité de ses particularismes… Edmond Rostand disait du fifre qu’il chantait en patois, pour Patrick cette linguistique musicale qui est le phrasé des musiques du monde avec tous ses accents, ses appoggiatures, ses triolets… caractérise le langage issu de l’histoire d’un peuple qui en poursuit l’écriture qu’il a à cœur de faire découvrir.

Les invités.

« Je ne conçois pas de faire un album du trio sans la présence de Frédéric Paris »(clarinette, cistre). Voilà qui est dit et qui témoigne tout à la fois d’une admiration artistique et d’une amitié depuis longtemps partagée.

Olivier Sulpice (banjo, mandoline) qui a bien voulu exaucer un des rêves de Patrick qui consistait à confronter le banjo avec la vielle ! Lors de l’enregistrement, dans l’euphorie de l’instant,  un quatorzième titre est né, sur le coup des 5 H du matin « Huntthe the squirrel »un morceau en 6/8 fort apprécié des danseurs !

 

José Dubreuil 

Patrick Bouffard en trio. Force mineur. Buda Musique

En vente dans tous les bons magasins et à Auvergne diffusion : 04 73 64 60 04  www.auvergnediffusion.fr

Contact : patrick.bouffard@club-internet.fr http://www.myspace.com/patrickbouffard

06 07 27 69 38  ou 04 70 66 59 54



* Guitariste, compositeur et co-fondateur d’AC/DC

** Transept, Evening Star, Faubourg de Boignard, La Forge avec Géraud Bastar, Détours de Bresse, La Chavannée, Duo Chabenat/Bouffard, A4, Central Bal…

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Je n’avais jamais fait le rapprochement entre l’esprit Bouffard et AC/DC. Je ferai le test en faisant écouter certains de ces morceaux à des hardrockeurs. Bouffard bientôt au HellFest ?

Laisser un commentaire