“Les Sentiers de la tourmente” par l’Auvergne Imaginée

En mai, les villes de Riom et de Cébazat accueillent la nouvelle création de la compagnie L’Auvergne Imaginée, Les Sentiers de la tourmente. Invité d’exception, le conteur-comédien Yannick Jaulin portera l’essentiel du texte. Le spectacle, mêlant l’art du conte et le théâtre, nous invite à la réflexion sur une question perpétuelle et jamais résolue : le sens de l’existence et le rapport qu’entretient l’homme avec la mort.

Il est de ces moments difficiles, au fil de l’existence, où l’homme est confronté à un terrible choix, s’imposant comme un dilemme : celui de continuer à vivre ou de s’orienter vers la mort. Le texte, écrit par André Ricros, met en scène Joseph, décidé à mettre fin à ses jours et Félix, son compagnon de toujours, tentant de l’en dissuader. Ce dernier fera alors appel à sa mémoire, mais aussi à son imagination, afin de convaincre son ami. Il lui contera cinq récits de vie hors du commun, de personnes pourtant ordinaires, elles-mêmes confrontées à la mort, se trouvant à la croisée des chemins, à ce carrefour de leur existence où il faut procéder à un choix : continuer à vivre ou mettre un terme à son existence. Inspirées de faits réels, réadaptées au gré des divagations du personnage, ces anecdotes typées balayent une histoire globale, universelle, et nous interrogent sur notre propre existence. Au terme de sa narration, ébranlé par des récits où la mort rode, omniprésente, Félix sera pris de doutes et la situation s’inversera : ce sera alors à Joseph de le convaincre.

Le conteur-comédien Yannick Jaulin, originaire de Vendée, sensible aux problématiques liées à la littérature orale et aux traditions régionales, portera l’essentiel du texte. Invité d’exception, il interprétera tour à tour les différents personnages du récit, lui donnant vie lors d’un spectacle mêlant, en toute sobriété, l’art du conte et le théâtre. La mise en scène, dépouillée d’effets scéniques, s’appuiera essentiellement sur des jeux de lumière et la présence d’objets symboliques. Aussi la musique tiendra-t-elle une place toute particulière.

De gauche à droite : Yannick Jaulin, Clément Gibert, Alexandre Peronny, Alain Gibert, André Ricros et Christian Ville. Photographie : Christian Guy.

Interprétée par la formation Le Partage des Airs composée d’André Ricros, Alain Gibert, Clément Gibert et Alexandre Peronny, augmentée du percussionniste Christian Ville, la musique contribuera au caractère rural mais aussi « dangereux » des histoires racontées. Agissant comme une respiration tout au long du spectacle, elle en accentuera la dramaturgie. Les chants de Noël, célébrant la naissance et emplis d’allégresse, et de la Semaine Sainte, les Réveillez, traitant du thème de la mort, accompagneront le propos. Les répertoires de Noël et de Pâques, à forte portée symbolique, et dont les paroles seront adaptées au récit, traduiront ce balancement entre la vie et la mort. Outre les chants, des compositions originales, fortement ancrées dans la tradition régionale, interviendront de façon ponctuelle.

Les Sentiers de la tourmente, histoire sans fin, spectacle essentiellement porté par le texte et la musique, nous invite à la réflexion, pose des questions sans jamais y répondre, et évoque ce balancement permanant de l’homme oscillant tantôt vers la vie, tantôt vers la mort.

Clémentine BOUVET

 

Texte : André Ricros | Musique : Alain Gibert et traditionnels | Arrangements : Alain Gibert | OEil extérieur : Angélique Clairand | Création lumières : Pierre Court | Sonorisation : Bernard Gousset & Magali Burdin.

Informations pratiques :

Mardi 10 mai à 20h30 au Forum Rexy à Riom.
Jeudi 12 mai à 20h30 au Sémaphore à Cébézat.

Réservations :

Accès soir, saison culturelle de Riom : 04 73 33 71 49
Le Sémaphore à Cébazat : 04 73 87 43 41

http://www.auvergneimaginee.com/

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire