LAURENCE BOURDIN

[Endicha de Liuresa] / Au dire de la Liberté

Laurence Bourdin présente la nouvelle création de la compagnie Grain de Son, dialogue entre poésies des Troubadours et musique contemporaine.

Interprète et compositrice pour vielle à roue acoustique et électroacoustique, directrice artistique de la compagnie Grain de Son, Laurence Bourdin se caractérise par une volonté marquée d’aborder des répertoires et des styles musicaux variés. Sa nouvelle création, [Endicha de Liuresa] / Au dire de la Liberté, se situe dans la droite ligne de cette démarche amorçant un dialogue fructueux entre différentes esthétiques.

Originaire d’Aquitaine, Laurence Bourdin s’initie à la pratique de la vielle à roue à l’âge de treize ans en jouant le répertoire des musiques traditionnelles d’Occitanie. Au cours de sa formation naît l’envie d’aborder d’autres styles musicaux. Elle s’essaie alors tour à tour à la musique médiévale, renaissance, arabo-andalouse, et contemporaine, à la musique de chambre, à l’improvisation, aux croisements avec le jazz et à l’arrangement de musiques traditionnelles. Autant d’esthétiques hétéroclites qui marquent cette volonté de décloisonnement entre les genres musicaux et les disciplines artistiques lui permettant d’affirmer le potentiel extraordinaire de la vielle à roue comme instrument polyvalent. L’année 2002 marque un tournant dans sa carrière : elle quitte son poste de chargée de mission et professeur de vielle à roue à l’Adda Lozère pour se consacrer entièrement à ses recherches et compositions sonores. En 2005 paraît son premier album solo, Un grain de quartz, mêlant savamment inspirations traditionnelles et recherche électro. La même année elle crée sa compagnie, Grain de Son, installée en Haute-Loire.

Laurence Bourdin

Au sein de cette compagnie elle sème de nouvelles idées pour des projets de créations et de résidences toujours innovantes. Largement inspirée par la poésie, qu’elle considère intemporelle, tout comme la musique, également très sensible à la nature, pleine de vie et de richesse, source sonore d’inspiration, elle propose des spectacles métissés, associant la pratique de la vielle à roue à la poésie, la création sonore et vidéo, la danse contemporaine, ou encore le hip-hop. Outre la proposition de créations, la compagnie Grain de Son est aussi sollicitée pour accompagner des initiatives locales ou mettre en place des ateliers de sensibilisation pour le jeune public associés aux diffusions. Qu’il s’agisse de répondre à une commande ou de composer, la résidence est souvent un moment clé dans la préparation et la finalisation d’un nouveau spectacle. Réel outil de travail, ce temps de rassemblement est un moyen de s’immerger dans le projet, de travailler intensément en équipe, afin de faire « sonner » la musique, d’affiner le traitement sonore des instruments ou des voix. C’est aussi un moment de rencontre et de partage avec le public, d’expérimentation, permettant de faire évoluer, et éventuellement finaliser, la création.

Endicha de Liuresa / Au dire de la Liberté

Ainsi le nouveau spectacle de la compagnie, [Endicha de Liuresa] / Au dire de la Liberté, mettant à l’honneur la poésie médiévale, résulte d’une double résidence au Théâtre du Puy-en-Velay et d’une collaboration avec la Maîtrise de la Cathédrale. Les textes des Troubadours d’Occitanie sont abordés de façon originale au sein d’une composition pour trio instrumental : piano, hautbois et vielle à roue électroacoustique. La voix, les mots, ont une importance toute particulière puisque des récitantes et un chœur d’enfants (Maîtrise de la Cathédrale du Puy-en-Velay intervenant dans la grande forme) participent à la mise en valeur d’un texte riche, d’une langue très imagée, véhiculant beaucoup de symboles. A travers ce répertoire de poésies anciennes, interprété en Occitan et en Français, le spectacle aborde un thème intemporel et fondamentalement humain, celui de la liberté, résolument actuel. Les mots des Troubadours, et l’éclairage contemporain qu’en propose la compagnie, nous questionnent : « qu’est-ce qu’être libre ? », et évoquent de nombreuses problématiques liées à cette thématique principale : « la liberté de l’homme face au pouvoir, aux religions, face à l’argent, face à l’amour… la place de la femme ou de l’artiste dans la société… » (citation présentation du spectacle, site Internet de la compagnie Grain de son). La création se déclinera selon deux formes : une forme avec la Maîtrise de la Cathédrale du Puy-en-Velay, aussi dénommée la « grande forme », prochainement présentée au Théâtre du Puy-en-Velay et au festival « Terres Romanes d’Auvergne » d’Issoire ; une autre forme, sans le chœur d’enfants, évoluant au cours des résidences, donnant lieu à chaque fois à des représentations uniques.

Clémentine Bouvet


 

Endicha de Liuresa / Au dire de la Liberté

Représentations [Endicha de Liuresa] / Au dire de la Liberté


  • Le 27 juillet à 21h au festival « Terres Romanes d’Auvergne » d’Issoire, abbatiale Saint-Austremoine / Informations festival : 04 73 89 56 04
  • Spectacle en tournée sur la saison 2011-2012

 

Résidence au Théâtre du Puy en Velay (43) du 3 au 11 Janvier puis du 16 Mai au 7 Juin 2011.

Composition et vielle à roue électroacoustique : Laurence Bourdin / Piano : Jean Christophe Kibler / Hautbois : Laurence Payet ou Sandrine Moinard / Récitantes: Zahia Bensaïdani et Monique Burg / Choeur invité: Maîtrise de la Cathédrale du Puy en Velay

Direction Emmanuel Magat / Mise en Son : David Fauroux / Scénographie : Carole Gentil / Regard musical : Jean Michel Bossini.

 

Coproduction Cie Grain de Son, Théâtre du Puy en Velay et Maîtrise de la Cathédrale du Puy-en-Velay, soutenue par le Conseil Général de la Haute-Loire, le Conseil Régional d’Auvergne, la DRAC Auvergne, la Spedidam.

 

Grain de Son propose également des spectacles tels qu’Ecorce de montagne invitant à la découverte de la poésie sonore et visuelle de la montagne avec paroles, images d’Aubrac et musiques d’Occitanie ;  Résonances, création musicale sur les matières naturelles, associant musique écrite, improvisation et recherche sonore autour d’un trio à cordes insolite ; et Hurdy Pop procédant en une rencontre entre la vielle à roue et le hip-hop. Informations sur le site Internet de la compagnie.

www.myspace.com/ciegraindeson
www.myspace.com/laurencebourdin

 

Contact :
cie_graindeson@yahoo.fr

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire