Une fois dans un village

Cette belle mélodie est très répandue dans l’Artense et le Cézallier. Il s’agit d’une chanson, interprétée ici au violon par Odette Gatignol, enregistrée le 19 décembre 1986 par Eric Cousteix à la tour d’Auvergne. C’est un « réveillez », un chant de quête de la période de Pâques.


L’interprétation d’Odette Gatignol est remarquable et étonnante. En voici les raisons.

Son jeu se situe dans la lignée de certains violoneux de l’Artense, comme Joseph Perrier par exemple. Le son est très ample, vibré, mélodique. Mais on ne retrouve pas ici les éléments typiques de la tradition des violons de l’Artense et du Cézallier, comme les ornements ou l’accompagnement en doubles cordes.

En fait, il semblerait que sa manière de jouer se rapproche plus de la tradition chantée que du jeu de violon à proprement parler. On dirait qu’un fil est tendu sur toute la mélodie, que celle-ci se déroule comme une pelote de laine. On a l’impression que le violon nous parle, qu’il raconte une histoire.

Les phrases musicales sont articulées comme des mots. Deux grandes phrases composent la mélodie (A et B), chacune d’elle est une petite phrase répétée deux fois (A= a+a ; B = b+b’). Toutes ces petites phrases (a et b) sont suspensives, tiennent l’auditeur en haleine, sauf la dernière (b’) qui est conclusive et qui annonce le retour au début de la mélodie. Et l’histoire continue jusqu’au ralenti de la fin, jusqu’à la dernière note tenue, soutenue, et qui se fond dans le silence.

Entre le début de l’histoire et sa fin, la musicienne jalonne son chemin musical de quelques repères, de quelques notes appuyées (marquées d’un – sur la partition). Ces notes constituent l’ossature du morceau. Les autres notes permettent de les relier, souvent dans des mouvements conjoints (notes qui se suivent) avec des liaisons. Par ce biais, la musicienne donne la parole à son violon, elle lui prête sa voix.

Odette Gatignol ne joue pas du violon : elle chante !

Odette Gatignol, coll. AMTA

Eric Desgrugillers

Pour aller plus loin :

  • voir et entendre des interprétations de réveillez : cliquez ici
  • consulter des archives de réveillez : cliquez là
  • consultez l’enquête menée auprès d’Odette Gatignol : cliquez encore là
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire