PÖNK


Pönk, c’est tout à la fois des références aux musiques traditionnelles d’ici et d’ailleurs, c’est acoustique, c’est électrique, c’est rock…c’est imaginatif et énergique. Et c’est nouveau…donc à découvrir !

Pönk, c’est trois professionnels Estelle Jacques à la vielle électo-acoustique, Arnaud Plaveret aux percussions et Yvan Bultez à la cornemuse, aux flûtes et à la guitare.

Petite présentation….

Pianiste de formation, Estelle  joue de la vielle électro-acoustique depuis 10 ans

« Au conservatoire  j’entendais sonner les vielles du cours de Dominique Borel que j’ai fini par rencontrer et avec qui j’ai appris.

J’ai d’abord loué une vielle à Jean-Claude Boudet puis je suis allée aux rencontres de maîtres sonneurs à St Chartier où j’ai fait des essais et j’en ai commandé une à Gilles Kerboeuf »

Pourquoi électro-acoustique ?

Ça permet d’élargir les possibilités, c’est plus approprié à la musique que je fais pour laquelle je me sers d’effets par exemple

Je suis très intéressée par toutes les musiques traditionnelles notamment orientales ou des pays de l’est. Pour ce qui concerne la vielle, en terme de référence, je citerai le Viellistique Orchestra, Gilles Chabenat dont j’aime beaucoup l’album «  le traité des songes », Valentin Clastrier,…en fait des artistes qui font de « nouvelles  musiques traditionnelles » !

Arnaud Plaveret percussionniste

J’ai abordé les musiques traditionnelles par la musique Africaine. Ensuite j’ai fait une formation aux musiques actuelles et c’est à ce moment là que j’ai ouvert ma pratique à d’autres horizons musicaux : percussions afro-cubaine, d’Amérique du Sud…avec énormément de références pour chaque type de percussions !

Dans la musique traditionnelle du centre-France le rythme est très important mais la percussion en elle-même n’a pas de place centrale, sa fonction est d’aider la mélodie. Aujourd’hui je fais le constat  que ça n’a pas évolué. Avec Pönk nous essayons de faire bouger cette ligne… Dans Pönk mon travail est un travail de baguettes, c’est un peu une place de batteur et j’utilise aussi de la percussion électronique pour amener des nouvelles sonorités aux sons puissants.

Ivan Bultez, multi-instrumentiste : cornemuse, flûtes, guitare

Avec  Arnaud nous venons tous les deux de la compagnie des Farfadets  où au départ nous interprétions beaucoup d’airs traditionnels au chant avec quelques instruments en accompagnement telles que des flûtes ou la cabrette. Puis nous avons été de plus en plus sollicités pour faire de la musique de rue, il nous fallait donc de la puissance et pour cette raison le choix de la cornemuse s’est imposé. Nous avons eu connaissance du festival de St Chartier où nous avons acheté nos instruments, pour moi une cornemuse espagnole : la gaïta. Je suis un complet autodidacte pour cet instrument comme pour les autres !

 

Comment vous êtes vous rencontré et comment le groupe a-t-il débuté ?

Yvan : Nous nous connaissons depuis longtemps car Estelle et Arnaud jouaient ensemble dans Sabayo et Arnaud et moi jouions dans les Farfadets et tous ensemble nous appartenions à une même association l’art pour tous. Cette proximité nous a permis de beaucoup échanger.

Au départ avec Pönk nous avons fait un peu de musique de rue essentiellement dans le cadre de fêtes médiévales. Dans sa forme actuelle on peut considérer que Pönk est né sur scène en janvier dernier.

Concernant le répertoire il y a un mélange de compositions et de titres traditionnels amenés par l’un d’entre nous qui le soumet au groupe. En règle générale même si nous reprenons un morceau médiéval ou traditionnel à la sortie, on peut dire qu’on y retrouvera surtout de l’énergie rock !

Arnaud : Les compositions d’Estelle ou d’Yvan sont collégialement mises en place. Nous faisons individuellement partis d’autres formations musicales ce qui est très fréquent chez les professionnels, nous devons donc avoir une méthodologie de travail appropriée aux circonstances. Nous n’avons pas fait le choix d’une répétition par semaine mais plutôt de nous retrouver plusieurs journées d’affilée où nous nous concentrons sur notre travail. C’est très efficace pour avancer. Nous nous retrouvons régulièrement au centre culturel de Bien Assis –locaux d’ETC…Art- qui est un lieu très adapté car ici nous ne générons aucune nuisance pour le voisinage. Ça reste toujours compliqué de trouver des lieux pour travailler….

 

Ça veut dire quoi Ponk ?

Estelle : C’est une onomatopée,  c’est un son dans l’énergie

Les projets ?

Ce sont ceux d’un groupe de professionnels qui vient de naître : se faire connaître auprès de diffuseurs pour être programmés partout, faire des C.D. Lors de nos concerts nous faisons des enregistrements dans la perspective de les publier

José Dubreuil

Contacts : Arnaud : 06 60 24 02 46      info@ponk.fr

www.ponk.fr

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire