“A la rencontre des habitants du quartier de Bien Assis – Montluçon”

A l’occasion d’un bouleversement du quartier de Bien Assis qui consiste en la démolition d’un immeuble, Montluçon Habitat, a confié à la MJC de Montluçon et à l’AMTA une mission très ambitieuse : donner à voir et à comprendre un espace urbain particulier en valorisant ses originalités d’une manière sensible.

Pour se faire, en synergie avec les associations du quartier telle que Bien vivre à Bien Assis, l’AMTA va à la rencontre des habitants –jeunes et moins jeunes- pour recueillir leur sentiment concernant le quartier.

En  mobilisant les mémoires, il s’agit de mettre en évidence l’histoire et l’évolution du quartier mais aussi de valoriser les savoirs,  les savoir-faire et les savoirs être.

Différentes cultures cohabitent à Bien Assis ce qui quelque fois occasionnent des incompréhensions, ce projet devrait aussi pouvoir participer à une meilleure connaissance de l’autre, dans sa différence, et permettre un dialogue facilité entre les habitants.

Pour une mise en commun de l’avancée des travaux et pour une bonne compréhension de la démarche, des rencontres régulières avec les habitants du quartier sont programmées. Pour exemple, le dimanche 3 février, plus de  quarante personnes se sont retrouvées autour de la projection d’un portrait du danseur Amada Kamardine.

projectionKamardine

Cette rencontre s’est déroulée en quatre étapes :

  • Un rappel de la démarche
  • La diffusion du film
  • Un échange à partir des questions du public
  • Une démonstration de danse par Amada Kamardine et une petite dizaine de ses élèves

Pour tous les présents à la projection, ce type de rencontre offre un regard positif sur ce nouvel arrivant venant de Mayotte : nous passons ainsi de la non connaissance à l’évidence.

Lors des entretiens pour lesquels les personnes acceptent d’être filmées nous abordons leur condition d’arrivée à Bien Assis, leurs souvenirs liés au quartier, les anecdotes, les évolutions, leur sentiment d’appartenance (ou non), la manière dont ils s’y sentent, la manière dont ils y envisagent leur avenir…

C’est ainsi qu’une dizaine de portraits sera réalisée. Côte à côte ils formeront une sorte de mosaïque que nous espérons à l’image de ce quartier multiculturel.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire