La fille soldat

Le fragment de chanson qui suit a été enregistré auprès de Germaine Chambrial, du Dardat de Vertolaye, le 1er juin 1988 par José Dubreuil

On entend dans ce témoignage le chemin tortueux de la mémoire : un bout de la mélodie semble amener l’histoire, le résumé de l’histoire devient peu à peu des couplets versifiés, puis la mélodie entière revient, alors que l’informatrice déclare qu’elle n’aimait pas cette chanson du temps que son père la chantait. Pourtant la mélodie est belle, portant en elle les ingrédients qui font les grandes complaintes : un mode plutôt mineur, des enchaînements de motifs mélodiques bien choisis et une histoire à rebondissements.

ENQ0074_01

On voit bien, à l’aide de la partition, la construction mélodique : sur la première partie la mélodie oscille autour du centre modal (ici: la), plutôt en dessous sur le premier motif, plutôt au-dessus sur le second. La répétition de la phrase musicale et donc de ce procédé de cheminer autour de la note principale confirme qu’il va se passer quelque chose. Et c’est le cas : dans la seconde partie, on monte franchement, jusqu’à la quinte au-dessus du centre tonal, avant d’y revenir progressivement, et de conclure sur une cadence bien marquée : si mi la. Cette construction mélodique joue un rôle narratif: elle sert l’histoire qui est racontée et  nous semble aller de pair avec un texte présentant vraisemblablement du suspense.

Mais la chanson que nous présentons reste fragmentaire, la chanteuse ne chantant entièrement que le dernier couplet. Cela n’est pas rare, en vérité. Le répertoire est souvent enfoui dans les limbes de la mémoire des personnes qui l’ont entendu et qui l’ont peu pratiqué jusqu’au passage du collecteur. Prise au dépourvu, la mémoire se défend et reste parfois muette. Pourtant, si le texte est lacunaire, on sent la chanson se dessiner peu à peu, trait à trait dans la mémoire de Germaine Chambrial. Cet extrait laisse augurer un répertoire riche et surprenant.

Mais non! Au risque de rester sur sa faim, cette version-ci s’arrête là! Pour s’approprier cette belle mélodie, il faudra retrouver le texte par un autre moyen. Je vous en propose deux :

  • soit vous écrivez vous même les couplets qui semblent vous manquer
  • soit vous adaptez le texte d’une autre version de la même chanson (ou d’une autre si cela vous convient également)

à votre guise!

Voici quelques éléments à votre disposition pour vous aider dans votre quête :

  • pour écouter d’autres versions de “La fille soldat”, cliquez ici
  • pour écouter les autres chansons et histoire de Germaine Chambrial, cliquez là.

A vos oreilles et vos stylos!

Eric Desgrugillers

Pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Bonjour à toutes et tous,
    Le fichier son ne fonctionne plus, c’est aussi vrai sur d’autres liens.
    Sans doute un petit souci général du site.

    Des bises et encore merci pour votre accueil en octobre !

  2. C’est résolu !
    Bonne écoute !

Laisser un commentaire