DUO PAUVERT/ESBELIN

Biographie artistique :

Musiques du monde – Occitanie nord : Limousin, Auvergne

 Membres :

Didier Pauvert :  Accordéon chromatique

Bercé par les musiques d’Auvergne dès son enfance grâce à sa mère née dans la région sanfloraine  , Didier PAUVERT entre dans le groupe folklorique d’Alfortville à l’âge de 10 ans pour s’initier aux danses auvergnates.
En 1975, il est revenu à Saint-Flour et commence à apprendre la cabrette avec l’abbé Odoul, à l’école de la Présentation. La même année, il entre au groupe folklorique « La Sanfloraine », et suit le stage annuel où il rencontre le cabrettaire Georges Soule et nombreux autres musiciens  auvergnats de Paris .
Il travaille ensuite longuement les styles des différents cabrettaires à partir d’enregistrements  de  Marcel Bernard, Jean Bergeaud, Pierre Ladonne père (qu’il eut l’occasion de rencontrer par la suite)  sans oublier  les  plus anciens comme ceux d’Alard ou du célèbre Bouscatel….
Gagnant entre Juillet 1975 et Juillet 1978 plusieurs fois  le premier prix du concours d’Aurillac dans la catégorie « confirmés » , il obtient la distinction de « Mestre Cabrettaire » en 1978 et est régulièrement appelé par la suite comme jury de concours ou comme formateur de  stages, ce qu’il continue encore aujourd’hui.
Grâce à l’étude de la cabrette, il commença très jeune à jouer avec différents orchestres et à être demandé par nombreux accordéonistes, comme Marcel Pelat et Charly Charbonnier, Guy Tardieu, Jean Pons, Nadine Amouroux, Louis Prunière, Fernand Constantin, Christian Peschel, Fernand et Laurent Mallet, et plus récemment Sylvie Pullès. Il eut l’occasion au fil des années d’enregistrer nombreux CD avec plusieurs de ces musiciens, ou d’autres comme Guylaine Laur, Sébastien Farge, Véronique Pomiès, Jo Sony, Sébastien PERRIN…
Toujours en cabrette, il a enregistré des cassettes d’apprentissage, associés à des cahiers de partition du répertoire traditionnel, véritable bible des élèves apprentis en cabrette.

Il se mit aussi à l’accordéon et au clavier à touches boutons dans les années 80.
Avec l’accordéon, il participa à plusieurs projets musicaux, en accompagnant notamment des chanteurs comme Jean-Jacques Testud ou Nono Rouzaire dans les années 90  et fut « deuxième accordéon » de l’orchestre de Louis Prunière pendant des années.
Il forma aussi un duo avec le cabrettaire Michel Esbelin, le duo «  Esbelin-Pauvert », et un trio « Les Costauds de la Lune », avec le guitariste Patrick Desaunay se rajoutant au duo.
Aujourd’hui, il joue du clavier avec un orchestre attitré, celui de Jean-François Mézy, qui  tourne essentiellement en Lozère et en Aveyron, dans un répertoire trad-musette , ou variétés-musette.
Il continue aussi les formations avec Michel Esbelin et Patrick Desaunay.
Depuis 2008, il joue de la cabrette dans les « Collegas », un groupe qui revisite les morceaux traditionnels, avec Thierry Nouat à la vielle, Laurent Molinarie à l’accordéon, Jean-Christophe Peughère à la batterie,  Frédéric Peltier à la basse, Didier Fraysse à la guitare électrique,  Laurent Bec au clavier, et Eric Coudon au chant.

Michel ESBELIN : Cabrettaïre

Originaire d’une famille auvergnate, Michel Esbelin est né à Paris en 1961. Il découvre la musique traditionnelle à la fin des années 70 à travers le folk-revival. Il commence avec l’ “épinette des Vosges”, le violon et la vielle à roue. Il se perfectionne auprès des musiciens parisiens du folk-club “Le Bourdon”.
Attiré par le répertoire de l’Auvergne, il entreprend en 1982 l’étude de la cabrette avec des spécialistes commePierre Ladonne et Jean Bona. En 1983, il gagne la médaille d’or au concours national de cabrette à Paris.
A la même époque il rejoint le groupe des “Musiciens Routiniers”, une association spécialisée dans le collectage et la recherche d’enregistrements historiques. Il collabore avec Daniel Denécheau, les frères Désaunay, Jean-François Vrod, Marc Anthony.
Entre différents travaux de collectage comme “L’accordéon en Auvergne” publié en 1995 et, récemment,”Violons du Cézallier”, enregistrements inédits d’Alexandre Savignat et d’Antonin Pécoil en 1946, il participe à des projets musicaux variés dont “Paris-Musette”avec le guitariste Didier Roussin . En 1996 il enregistre avec l’accordéoniste Didier Pauvert “Quand on fait le même chemin.”
Avec l’arrivée de Patrick Désaunay au sein du duo, ils créent “Les costauds de la Lune”, trio qui a joué pour de nombreux festivals français, Européens et Canadiens, il a publié en 2002 son premier CD.

Discographie :

1996 : « Quand on fait le même chemin » Michel ESBELIN – Didier PAUVERT

 

 

Propositions artistiques :

  • Bal
  • Concert

Contact :

Didier Pauvert 06 85 91 82 87

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire