Chansons et contes de Haute-Loire

VIENT DE PARAITRE

 

hautes-loire 

 

LA MEMOIRE SONORE DE LA HAUTE-LOIRE

 

 

Chansons et contes de Haute-Loire

L’enquête phonographique de 1946

 

Édition critique établie par Didier Perre, avec la collaboration de Marie-Barbara Le Gonidec

 

L’enquête phonographique d’août 1946, réalisée à l’initiative du Musée national des arts et traditions populaires, a concerné l’ensemble de la Haute-Loire et était guidée sur le terrain par le linguiste Pierre Nauton, originaire de Saugues. Dirigée par l’ethnomusicologue Claudie Marcel-Dubois, assistée de Maguy Andral, elle a abouti à l’enregistrement de 157 disques contenant 353 documents de littérature populaire recueillis à Brioude, Grenier-Montgon, Langeac, Saugues, Vals-près-Le-Puy, Saint-Front, Retournac, Bas-en-Basset et Aurec-sur-Loire.

Le présent ouvrage retranscrit ces documents : chansons, contes mais aussi proverbes et conversations. Ceux-ci sont pour l’essentiel inédits. Chaque transcription est accompagnée de la notation musicale pour les chansons, de la traduction pour les nombreux documents en occitan, ainsi que de commentaires les replaçant dans leur contexte culturel.

Pierre Soulier : un des informateur, chanteur.

Pierre Soulier : un des informateurs, chanteur enregistré à Retournac le 21 août 1946. Copyright Mucem

 

 

Une première partie situe cette enquête dans le paysage de la recherche ethnomusicologique française et décrit précisément les conditions de sa préparation et de sa réalisation. Les documents sonores originaux, qui représentent plus de 6 heures d’enregistrement, sont donnés intégralement dans un CD MP3 encarté dans l’ouvrage.

L’alliance de Pierre Nauton et des ethnomusicologues du Musée national des arts et traditions populaires est à l’origine de cette enquête dont la publication fera date en matière de littérature orale de la Haute-Loire. Elle représente le plus important corpus sonore de ce département publié à ce jour.

Didier Perre est chercheur en ethnomusicologie, spécialiste des musiques populaires de Haute- Loire et des pays de langue d’oc. En une trentaine d’années il a publié de nombreuses contributions scientifiques dans ce domaine mais a aussi guidé des formations musicales dans la réinterprétation de ce répertoire.

Marie-Barbara Le Gonidec, ethnomusicologue, est vice-présidente de la section Anthropologie sociale, ethnologie et langues régionales du CTHS. Elle a été responsable du département de la musique et de la phonothèque du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (ancien Musée des arts et traditions populaires) entre 2004 et 2012.

Sont notamment transcrits, traduits et commentés dans cet ouvrage :

152 chansons, 21 contes ou histoires, 133 formulettes ou proverbes.

Le CD MP3 contient l’intégralité des enregistrements réalisés au cours de cette enquête, soit plus de 6 heures de documents parlés ou chantés. Il s’agit du plus important et du plus ancien corpus sonore recueilli en Haute-Loire.

 

Format 26,8×20 cm, 472 pages,  50€ plus frais de port

 

Les producteurs

Cette publication est le fruit d’une co-production entre le Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) et l’Agence des Musiques des Territoires d’Auvergne (AMTA)

 

Le CTHS a pour mission de concourir aux recherches et aux publications portant sur les sciences de l’homme et de la société, sur les sciences de la nature et de la vie concernant plus particulièrement la France et ses régions.

Cette très ancienne institution (1834) est depuis 2007 un « institut » rattaché à l’École nationale des chartes sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche.

Neuf sections composent le CTHS dont la section anthropologie sociale, ethnologie et langues régionales de laquelle Marie-Barbara Le Gonidec est vice-présidente.

 

L’AMTA

Créée en 1985, l‘Agence des Musiques des Territoires d’Auvergne,  association régionale en convention avec le Conseil Régional d’Auvergne et le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne), fait partie du réseau national représenté par la Fédération des Associations de Musiques et Danses Traditionnelles (F.A.M.D.T.).

L’Agence est  un centre de ressources (fonds documentaires, information, site Internet, conseils, conférences, location d’instruments…) qui assure une constante concertation avec les Centres Départementaux de Musiques et Danses Traditionnelles, diverses associations (culture, tourisme…) et les élus de la région.  Depuis sa création, l’Agence s’est fixée pour objectif de comprendre et de faire connaître le patrimoine culturel immatériel de l’Auvergne afin qu’il soit un des leviers du développement économique et social de la région.

Contact :

Tel : 04 73 64 60 00 ; Mail : contact@amta.fr ; www.amta.fr

L’ouvrage est distribué par Auvergne Diffusion, BP 169, 63204 Riom Cedex

Tel : 04 73 63 03 39, www.auvergnediffusion.fr

Didier PERRE est né en 1959 au Puy-en-Velay. Didier Perre

Il est docteur vétérinaire de formation et effectue une carrière professionnelle dans la haute fonction publique.

Parallèlement, depuis la fin des années 1970, il réalise un travail de recherches sur les musiques populaires des pays de langue d’oc, recherches centrées sur la Haute-Loire. Celles-ci associent les enquêtes de terrain et l’exploitation des sources écrites et enregistrées. Il a aussi approfondi sa connaissance de l’histoire de la langue occitane et tout particulièrement de sa littérature médiévale. Il est l’auteur de nombreuses contributions sur ces sujets.

 

Élève stagiaire puis élève titulaire en ethnomusicologie à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris, de 1987 à 1989, il a suivi des cours au Centre de Musique Médiévale de Paris et auprès de la Boston Camerata (Joël Cohen et Sabine Azéma) sur la chanson poétique occitane au Moyen-Age.

 

Ses compétences l’ont amené à conseiller plusieurs ensembles sur le répertoire et la langue occitane, tout particulièrement la formation La camera delle lacrime dirigée par Bruno Bonhoure.

 

Acteur du milieu culturel vellave, il écrit aussi des chansons, en français ou en occitan, langue qu’il parle couramment, il est sociétaire de la SACEM (société des auteurs compositeurs et éditeurs de musique). Pendant dix ans (2003-2012) il a enseigné la cabrette (cornemuse du sud Massif central) et le chant traditionnel au Conservatoire à rayonnement départemental du Puy-en-Velay.

 

 

Recherches et publications dans le domaine musical :

 

1983,   ENGLES Dominique et PERRE Didier, « La vielle dans le Velay », L’Éveil de la Haute-Loire, 23 janvier 1983.

1986,   PERRE Didier, « La tradition de cornemuse en Haute-Loire, quelques éléments sur les instruments », Cahiers de la Haute-Loire, numéro de 1985, p. 249-293.

1990,   PERRE Didier, « Aperçu sur les instruments de musique populaire en Haute-Loire », Catalogue de l’exposition La musique rythme la vie, Association des amis du Baptistère Saint-Jean, p. 87-146, 37 notices.

1996,   PERRE Didier, en collaboration avec Yves GOURGAUD, « Trois chants du troubadour Pons de Chapteuil », Cahiers du Mézenc, n°8, 1996, p. 83-89.

1996,   PERRE Didier, Notice sur les musiciens, dans Paysans d’antan, Velay, Vivarais, Auvergne, Gévaudan, Rouergue: 450 photographies prises par Pierre Nauton (1912-1970), Société des amis du musée Crozatier, p. 208-209.

1998,   PERRE Didier, « Musique, chant et danse », dans Guide Gallimard Haute-Loire, p. 44-45.

1999,   PERRE Didier, « Note succincte sur la chanson de la Borne », L’Éveil de la Haute-­Loire, 10 septembre 1999.

2003,   PERRE Didier, La chanson occitane en Velay du XIIe siècle à nos jours, éditions Modal, collection Modal Folio, Parthenay, 294 pages, 1 CD de collectage 21 titres.

2004,   BECOUZE Yves et PERRE Didier, Mès quand vendrás dançarás, airs à danser traditionnels de Haute-Loire, Cadanse éditions, Le Puy-en-Velay, 46 pages (40 airs).

2005,   PERRE Didier, « Les mélodies des noëls de Natalis Cordat (env. 1610-1663), premiers résultats », Cahiers de la Haute-Loire, numéro de 2004, p. 163-193.

2005,   PERRE Didier, « L’univers sonore du XVIe siècle au Puy-en-Velay », dans Voyage au cœur de la renaissance, édition Association du « Roi de l’Oiseau », Le Puy-en-Velay, p. 140-141.

2007, PERRE Didier, « Chanter dans la “bonne société” (1775-1810) : une liasse de chansons retrouvée dans le Brivadois », Cahiers de la Haute-Loire, numéro de 2006, p. 173-218.

2007, PERRE Didier, « Les sources mélodiques de la bourrée à deux temps en Velay (1) », Pastel, n° 59, 1er semestre 2007, p. 42-55. « Les sources mélodiques de la bourrée à deux temps en Velay (2) », Pastel, n° 60, 2ème semestre 2007, p. 42-55.

2011, PERRE Didier, « Pierre Nauton et l’enquête phonographique du Musée national des arts et traditions populaires d’août 1946 en Haute-Loire », Pastel, no 68, 2ème semestre 2011 p. 19-25.

2013,   PERRE Didier, en collaboration avec Marie-Barbara LE GONIDEC, Chansons et contes de Haute-Loire, l’enquête phonographique de 1946, Coédition CTHS-AMTA, 472 pages, 1 CD MP3 (6 heures d’enregistrement) inclus, parution juin 2013.

2013,   PERRE Didier, « Félicie Thomas (1837-1905), une compositrice oubliée : musique de salon et danses de tradition », Cahiers de la Haute-Loire, numéro de 2012, 52 pages, parution juillet 2013.

 

Autres contributions :

 

1983, PERRE Didier, Médecine vétérinaire populaire en Haute-Loire, CRDP Lyon, Thèse de doctorat, École Nationale Vétérinaire de Lyon, 80 pages.

2005, PERRE Didier et FONTAINE Guillaume, « Az-avant, Hymne du Roi de l’Oiseau », dans Voyage au cœur de la renaissance, édition association du « Roi de l’Oiseau », Le Puy-en-Velay, p. 86-87.

2006, Disque Bruno Bonhoure, La Camera delle Lacrime, Se canta que recante, Les Chants de la Terre, Alpha 519 (commentaires musicologiques, transcriptions et traduction, conseiller pour l’occitan).

2006, « Présentation du livred’Éliane Gauzit, Faridondeta, revira-te ! Jòcs cantats, ròdas, coblets de dançar », Cahiers de musiques traditionnelles, n° 19, 2006, Ateliers d’ethnomusicologie, Genève, p. 282-284.

2007, Disque Bruno Bonhoure, La Camera delle Lacrime, Natalis Cordat, Nicolas Saboly, Noël baroque en pays d’oc, Ut pictura musica, Alpha 117 (propositions de répertoire, commentaires musicologiques, transcriptions et traduction, conseiller pour l’occitan).

2007, « Présentation du livre :Jules Calvet (1842), Ballades ou rondes qui se chantaient et dansaient anciennement à Lodève », édition établie par Éliane Gauzit et Pierre Laurence, Pastel, n° 60, 2ème semestre 2007, p. 61.

2009, Disque Bruno Bonhoure, La Camera delle Lacrime, Peirol d’Auvèrnha, Zig-Zag Territoires, ZZT090903 (propositions de répertoire, commentaires musicologiques, traductions, conseiller pour l’occitan).

2010, PERRE Didier, « Les carnets de guerre d’Henri Gagne (1916-1919), récits, chansons, dessins », Cahiers de la Haute-Loire, numéro de 2009, p. 213-261.

2012, ALES Lionel, La petite République des Herbeaux, adaptation occitane : PERRE Didier, La Republiconeta daus Erbals, Polignac, Éditions du Roure, 88 pages.

 

Contact : dperre@free.fr

 

MARIE-BARBARA LE GONIDEC

Diplômes

– MAÎTRISE d’ethnologie, Université de Paris X-Nanterre (1988) – Equivalent d’un master 1

– DEA d’ethnologie, Paris X-Nanterre (1990) – Equivalent d’un master 2

– DIPLÔME de langue bulgare, Institut za Tchoujdestrani Studenti, Sofia (1992)

– DOCTORAT de lettres et sciences humaines (option ethnomusicologie), Paris X-Nanterre (1997)

Emplois

Actuel :

MUSÉE DES CIVILISATIONS DE L’EUROPE ET DE LA MÉDITERRANÉE (MUCEM), Ingénieur d’études, fonctionnaire titulaire du Ministère de la Culture, Responsable du département de la musique et de la phonothèque, depuis juin 2010. Actuellement en congé formation.

Précédents :

2000/2004 – MISSION DU PATRIMOINE ETHNOLOGIQUE, chargée de mission, ingénieur d’études titulaire de la fonction publique française.

1999-2000 – MUSÉE DE LA MUSIQUE, chargée d’activité pédagogique, sur Contrat à Durée Déterminée,

1999-2000.

1998-1999 – MUSÉE DE LA MUSIQUE, conférencière, sur Contrat d’emploi saisonnier,

1997 – MUSÉE NATIONAL DES ARTS ET TRADITIONS POPULAIRES, vacations dir. Musées de F et CNRS.

1995-1996 – MUSÉE DES MUSIQUES POPULAIRES, Ville de Montluçon, Allier, Chargée de mission.

1986-1996 – MUSÉUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE, Musée de l’Homme, vacations, attaché, contrat emploi-solidarité à mi-temps.

PUBLICATIONS

Direction d’ouvrages

2011 – Chant, musique, danse, instrument : échanges culturels entre Nouvelle et Ancienne France, éd. du CTHS, version électronique ISSN 1773–0899, 77 pages.

2009 – Les archives de la mission de folklore musical en Basse-Bretagne de 1939 du Musée National des arts et tradition populaire, par Claudie Marcel-Dubois et François Falc’hun assistés de Jeannin Auboyer, co-édition CTHS-Dastum, 440 pages, DVD inclus.

Instruments sonores du Néolithique à l’aube de l’Antiquité, Cahier XII (fiches de la Commission de nomenclature sur la l’industrie de l’os préhistorique, éd. de la Société préhistorique française, 87 pages, CD inclus (codirection avec Tinaig Clodoré-Tissot, Denis Ramseyer et Caroline Anderes).

2008 – Le rôle des voyages dans la constitution des collections ethnographiques, historiques et scientifiques, éd. du CTHS, version électronique ISSN 1773-0899, 110 pages (codirection avec Didier Bouillon).

2007 – Parler le bulgare, guide conversation, éd. Harrap’s, co-auteur : Georgeta Tcholakova, 192 pages.

1996 – Les cornemuses de George Sand, autour de Jean Sautivet / 1796-1867, catalogue d’exposition, Musées de Montluçon, 111 pages (co-direction avec Sylvie Douce de la Salle et Jean-Jacques  Smith).

Articles (éditions papier)

2011 – La voix, cet organe qui fait parler le coeur, Morceaux exquis, le corps dans les cultures populaires, Boëtch Gilles et Tamarozzi Federica (dir.), éd. du CNRS, p. 215-221.

– De quoi l’organologie est-elle la science ?, idem, p. 222-223.

2010 – Préface de l’Enquête Fortoul (1852-1876), chansons populaires de Haute et Basse-Bretagne, Berthou-Bécam Laurence et Bécam Didier, co-éd. CTHS-Dastum, pp.8-10.

– Hommes et bêtes en Aubrac au milieu des années soixante : enquête sur les pratiques sonores et musicales des éleveurs et de leur troupeau, Fities’n sixties, ça change en Lozère!, éd. des Archives départementales de la Lozère, p. 129-145.

– Les archives sonores du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, ancien Musée national des Arts et Traditions populaires, Bulletin de l’AFAS, n°35, hiver 2010, p. 10-17.

2009 – Georges Henri Rivière (1897-1985) : la musique pour vocation, Les archives de la mission de folklore musical en Basse-Bretagne de 1939 du Musée National des arts et tradition populaire, par Claudie Marcel-Dubois et François Falc’hun assistés de Jeannine Auboyer, Le Gonidec Marie-Barbara (éd.), co-édition CTHS-Dastum, p. 56-65.

– Le fonds d’archives et les collections de la mission de folklore musical en Basse-Bretagne de

1939 du Musée National des arts et tradition populaire, idem, p. 111-221.

– La collection de cornemuses du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, La revue des Musées de France, revue du Louvre, Réunion des Musées Nationaux, n°3 juin 2009, p. 93-103.

– Entre passé et présent, l’ethnologie au service du façonnage d’une tradition à des fins idéologiques, Ethnologie(s) : nouveaux contextes, nouveaux objets, nouvelles approches, Ravis-Giordani Georges (dir.), éd. du CTHS, p. 119-142.

– Fiche Univers musical de l’homme préhistorique, Instruments sonores du Néolithique à l’aube de l’Antiquité, Cahier XII (fiches de la Commission de nomenclature sur la l’industrie de l’os préhistorique, éd. de la Société préhistorique française, p. 9-22.

2008 – La relation homme-animal dans les archives sonores du Musée national des Arts et Traditions populaires, L’homme et l’animal : voix, soins, musique…, Revue de la société d’Ethnozootechnie, n°84, 2008, p. 115-116.

– Les instruments du tympan de Moissac”, Una Voce, n°261, 2008, p. 26-29.

– Témoins du voyage ou objets scientifiques ? Les collections ethnographiques dans les musées parisiens entre les XVIIIe et XXe siècle et leur rapport au voyage”, Le rôle des voyages dans la constitution des collections ethnographiques, historiques et scientifiques, éd. du CTHS, version électronique, p. 84-93.

– Du département d’ethnomusicologie du Musée National des Arts et Traditions Populaires au secteur musique du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée : l’ethnomusicologie a t- elle (toujours) sa place dans un musée de société ?, L’ethnomusicologie de la France. De l’«ancienne civilisation paysanne» à la globalisation, Charles-Dominique Luc & Defrance Yves (dir.), Paris, L’Harmattan, 2008, p. 47-60.

– Paysan italien musicien (notice de présentation d’un tableau), La revue des Musées de France, revue du Louvre, Réunion des Musées Nationaux, n°2, avril 2008, p. 110.

2007 – Notices du tambour de chamane, de la trompe hongroise, du personnage de mascarade bulgare, de la cithare lituanienne, de la flûte slovaque, Trésors du quotidien, l’Europe au Musée des Civilisations d’Europe et de Méditerranée, Boël Denis-Michel, éd. Réunion des Musées Nationaux, p. 56, 119, 138, 150, 151.

2006 – El patrimonio etnológico en el Ministerio de la Cultura (Francia): Historia y perspectivas, Anuario etnologico de Andalucia, 2002-2003, p. 443-456.

2005 – Du patriarcat au communisme : les femmes et la musique en Bulgarie, Cahiers de Musiques traditionnelles, AIMP, Genève, n°18, p. 173-181.

– La cornemuse bulgare, l’instrument du mariage, Anuario da gaita, bulletin annuel de la Escola provincial de gaitas, deputacion de Ourence (Galice, Espagne), n°20, p. 26-29.

2003 – Notes de programme des concerts de musique balkanique donnés à la Cité de la musique les 29 et 30 novembre (p. 3-4, 10-13, 21, 31, 33, 46-53).

2002 – Qu’est-ce qu’un instrument de musique, Préhistoire de la musique, sons et instruments de musique des âges du Bronze aux âges du Fer en France, catalogue d’exposition, Musée de Préhistoire d’Île-de-France, Nemours, p. 23-29.

2001 – Facture instrumentale et instruments de musique. La notion de ‘spécialiste’ en préhistoire, Cahier des thèmes transversaux, ARSCAN, II, thème 3, UMR 7041, archéologies et sciences de l’Antiquité, Paris, pp.162-165.

– Kaval ot med ili meden kaval?, Bâlgarski folklor, Bâlgarska akademiya na naukite (Kaval de miel ou kaval de cuivre? Folklore bulgare, Académie bulgare des sciences), Sofia, kn. 2-3, p. 60-69.

2000 – La couleur et le souffle, L’homme, le minéral et la musique, Coget Jacques (dir.), FAMDT, collection modal, Geste éditions, Niort, p. 96-105.

1999 – Organologie et histoire du biniou et de la bombarde, Instrument du diable, musique des anges, images et symboles de la cornemuse et du hautbois en Bretagne, XIVe-XXe siècle, ouvrage collectif, Rennes, Dastum, p. 13-16.

– Transformation du lait chez les peuples nomades, Ferments en folie, catalogue d’une exposition organisée par l’alimentarium de Vevey, fondation Nestlé (26 mars 1999 – 9 janvier 2000), p. 184-191.

1998 – La gadulka bulgare, Les noces de Marko, le rite et le mythe en pays bulgare, Cuisenier Jean, PUF (coll. ethnologies), Paris, p. 275-276.

– Accordage des cloches – Balkans, Percussions, n° 60, Chailly-en-Bière, p. 13-17.

1997 – Essai de classification « universelle » des flûtes, Pastel (revue du Conservatoire Occitan), n° 33, Toulouse, p. 24-37.

1996 – La nature au service de la facture : matière, techniques et savoir-faire, L’homme, le végétal et la musique, Coget Jacques (dir.), FAMDT, collection modal, Geste éditions, Niort, p. 50-61. janvier 2012 – Page 11

– Typologie des cornemuses à trois voix, Les cornemuses de George Sand, autour de Jean Sautivet / 1796-1867, catalogue d’exposition, Musées de Montluçon, p. 36-38.

– Catalogue des instruments exposés, ibid., p. 39-83.

– La cornemuse bulgare, Pastel (revue du Conservatoire Occitan), n° 30, Toulouse, p. 24-31.

– Les règles d’or d’un maître-facteur de cornemuses, ibid. , p. 32-33.

– Rituel profane ou religieux : marques à pains, moules à gâteaux, Histoire de cuisine, catalogue de l’exposition, éd. du Muséum national d’Histoire naturelle, p. 30-31.

– Au sujet d’une flûte paléolithique. En souvenir de Dominique Buisson (en coll. avec Leonardo Garcia et René Caussé), Antiquités Nationales, n°28, p. 149-152.

1993 – La recherche en ethnomusicologie au Musée de l’Homme, Document préparatoire au colloque sur Musée et recherche, Direction des Musées de France, p. 79-80.

1994 – La brebis musicienne, L’homme, l’animal et la musique, Coget Jacques (dir.), FAMDT, collection modal, Geste éditions, Niort, p. 20-29.

1990 – (collaboration à) Pour une description méthodique des instruments de musique, sous la direction de Geneviève Dournon, 38 p. [rapport interne destiné à l’informatisation des fonds sonores]

1989 – Instruments de musique amérindiens, Le petit journal du Musée de l’Homme, Paris.

1988 – Les flûtes du pourtour oriental de la Méditerranée, Le roseau et la musique, catalogue d’exposition,

Biennale d’Organologie, ARCAM édisud, Aix en Provence, p. 19-25.

Articles (éditions électroniques)

2011 – L’Enquête en Basse-Bretagne (1939), La Mission ethnomusicologique dans les Pyrénées centrales

(1956), L’Enquête phonographique de Haute-Loire (1946), trois notices pour Phocem (base de données en ligne des collections photographiques du MuCEM) http://www.culture.gouv.fr/documentation/phocem/accueil.htm

2001 – Facture instrumentale et instruments de musique, La notion de ‘spécialiste’ en préhistoire, Cahier des thèmes transversaux ARSCAN, II, thème 3, UMR 7041, archéologies et sciences de l’Antiquité, Paris, Université de Paris-X/Nanterre, Maison René Ginouvès. http://www.mae.u-paris10.fr/arscan/Cahiers/FMPro

Responsabilités scientifiques

– PRÉSIDENTE DE L’AFAS ET DIRECTRICE DE PUBLICATION DU BULLETIN DE L’AFAS (Association française des détenteurs d’archives sonores et audiovisuelles) depuis 2010 et membre du Conseil d’Administration depuis 2004.

– VICE-PRÉSIDENTE DU CIRIEF (Centre international de recherches interdisciplinaires en ethnomusicologie de la France), depuis sa création en 2007.

– VICE-PRÉSIDENTE DE LA SECTION “ANTHROPOLOGIE SOCIALE, ETHNOLOGIE ET LANGUES RÉGIONALES” du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (créé en 1834 et actuellement rattaché à l’École nationale des Chartes) depuis 2009, et membre de cette section depuis 2004.

– MEMBRE DU COMITÉ SCIENTIFIQUE ET CULTUREL du Centre International de Musique Populaire de Céret (Pyrénées orientales), depuis 2005.

– CHERCHEURE associée au CREM (Centre de recherche en ethnomusicologie), Université de Paris Ouest La Défense – CNRS, depuis janvier 2012.

Appartenance à des sociétés savantes

– MEMBRE de la Société Française d’Ethnomusicologie, depuis 1988.

– MEMBRE de l’AGCCPF (Association générale des conservateurs des collections publiques de France), depuis 2010.

– MEMBRE du CIMCIM (Comité International des Musées et Collections d’Instruments de Musique), depuis 2010.

 

 

Contact pour tous renseignements complémentaires concernant l’ouvrage

 

Agence des Musiques des Territoires d’Auvergne (AMTA)

1, route d’Ennezat

BP 169

63204 Riom Cedex

04 73 64 60 00

www.amta.fr

Ouvrage disponible auprès d’Auvergne Diffusion : 50€ + frais de port

04 73 63 03 39

contact@auvergnediffusion.com

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire