“BP43” vient d’arriver près de chez nous

1266183_427010600753513_563808258_o-919x800Qu’il s’agisse du CDMDT43 basé au Puy en Velay, de Ratepanada, de la Meitat ou des nombreuses autres associations qui gravitent dans l’univers des musiques et danses traditionnelles, chaque bout de ce département a ses émules. Des San Palou jusqu’aux Yssingelais, en passant par les Ponots et les Craponnais, tout ce vivier altiligérien bricole, farfouille, assemble, fabrique, recycle dans un grand atelier sauvage où tout le monde travaille au rythme de la bourrée à trois temps. Le service postal « BP 43 » nous a livré il y a peu de temps sa dernière production, dans un colis recommandable : un album, 11 titres, qui s’intitule « Des Chapeaux et des Hommes ».

L’humour ne les quitte jamais vraiment. Comme si cette galette était une occasion de plus  pour  montrer à quel point ils aiment la musique, et à quel point ils l’aiment en faisant la fête… Florent Paulet et Matthieu Besson sont des habitués des bals trad de longue date, élevés au grain du son roots du Velay et en plein air. Ces grands espaces de verdure comme le Mézenc rappellent aussi les couleurs de l’Irlande des terres intérieures, celles où le violon et l’accordéon diatonique se retrouvent comme deux piliers de comptoir dans les pubs de village pour faire danser la vie. Quand ces deux lascars ont fondé « BP 43 », il n’était pas question d’en rester là : comme un écho évident à leur tendance naturelle à payer leur tournée, les voilà rejoints par le couple bass’ batt’ de Florian Costanzo et Fabien Chalaye.

blason bp43Quelques jours de studio plus tard, c’est parti pour un tour d’horizon musical de leurs coups de cœurs, de ce qui les entraîne, de ce qui les botte. Chapeaux vissés sur la tête et bien loin du melon de certains professionnels de la profession, ces quatre garçons dans le vent nous programment un safari-bal trad à dos de facteur, sans s’arrêter à la buvette. Pour le coup, on penche nos oreilles, on va au fond du diato, derrière la grille, voir les fins ornements qui s’y cachent, les subtilités harmoniques qui y frétillent ; on fait un voyage au bout de l’archet pour entendre ce pur son du violon agricole qui traversa les âges et qui se retrouve comme un coq en pâte au milieu d’une section rythmique rurale de bon ton. La caisse claire aboie, jappe, rugit, les cymbales hennissent la cadence et sur ce beat  la basse court…

On laisse la déconfiture aux cochons : la fraîcheur et la variété des airs brassés par les collectes de l’auvergne fédérale y sont largement représentées puisque l’on passe de l’Artense au Brivadois, du Bourbonnais au Forez et on s’autorise même un décollage préliminaire  en avion depuis la Suède pour mieux admirer ensuite les nuages se dissiper au dessus du Massif Central. Mais sous les borsalinos des quatre mousquetaires se cachent aussi des esprits de compositeurs comme en témoignent « Casse toi pas l’soucis » ou encore la très belle « Valse à ma Mie », œuvres de la sensibilité musicale de Florent Paulet.

bp_43On sent les cœurs battre dans ce grand pub à réchauffer l’humeur, on y entend aussi en jukebox d’arrière plan l’influence de nos tontons de musique, les Roche Breugnot et consort qui tenaient la tireuse avant nous, mais aussi de forts accents belges ou britanniques qui donnent à entendre une sacrée personnalité. L’essentiel, c’est que tout cela arrive bel et bien à destination, tamponné local, timbré montagnes, cachet de la générosité faisant foi.

 

http://www.auvergnediffusion.fr/bp-43-des-chapeaux-et-des-hommes.html

http://bp43legroupe.wix.com/bp43#!cd/cvsn

Wilton.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire