EXPOSITION “AUTREFOIS, ON TUAIT LES VIEUX”

8

Un peu de musique, sur le palier,
puis les portes s’ouvrent...

 

1Hier soir, nous avons inauguré l’exposition “Autrefois, On Tuait Les Vieux”, fil rouge de [mc] l’événement, à la salle Gilbert-Gaillard à Clermont-Ferrand. En présence des élus et des spectateurs, et après un discours de l’Adjointe à la Politique Culturelle de la ville de Clermont-Ferrand, l’AMTA et l’ANCT ont présenté cette exposition de 11″valises multimédia” présentant les cultures du Massif Central. 6

Elle restera à la salle Gilbert-Gaillard (à côté du Marché Saint-Pierre, donnant sur la Place Gaillard)  jusqu’au 30 Août.

9

3Eric Desgrugillers, responsable des archives sonores à l’AMTA, chanteur et poly-instrumentiste, a travaillé sur le montage des bandes-sons de cette exposition, qui a été conçue par une commission interregionale du projet Massif Central spécialement dédiée à ce projet. Il a présenté quelques valises lors du vernissage, notamment celles qui concernaient la géographie linguistique du Massif, les pratiques de chant et les instruments.

24

 

7Par ailleurs, Eric Desgrugillers et Marie-Laure Breton (Compagnie “Les Eveilleurs de Nuit”) animeront des ateliers tous les samedis du mois de Juillet et du mois d’Août, à 16h 30, autour des chants, danses, fabrications instrumentales, langues et mimologismes… des ateliers pour les enfants, pour les adultes, pour tous ! Ces ateliers sont bien évidemment gratuits, sur inscription là bas ou au 04.73.40.87.20.

Joli coup d’envoi pour notre événement…

5

 

Photos : J.Sagne

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. La bourrée a posé ses valises en plein coeur de Clermont et c’est tant mieux pour nous, Clermontois, qui dans l’agitation urbaine n’avons pas souvent l’occasion de voir des vieux assassinés. Cette exposition est justement l’occasion de tuer les vieux clichés, avec justesse, avec sensibilité, avec brio aussi parce que les videos sont superbes et qu’elles nous transportent avec délice dans les univers sonores des paysages auvergnats.Bref une vraie tuerie, bien actuelle et prometteuse pour l’avenir de nos musiques.Bravo à tous les acteurs de cette exposition!

Laisser un commentaire