Dimanche 5 AVRIL : l’âme “centre-france” à Gannat

413260_3865502950415_840685993_oDimanche 5 Avril, dans le cadre de la Fête Du Bon Coin, l’ANCT de Gannat vous invite à fêter le 50ème anniversaire de la « Bourrée Gannatoise ». Pour cet évènement marquant, Luc Roche a proposé à Patrick Bouffard d’imaginer une soirée en hommage aux différents « Trios Patrick Bouffard » qui ont animé les longues soirées bal, les pubs auvergnats et autres nuits blanches de la Maison du Folklore de Gannat pendant de nombreuses années.

Celui qui reste encore à ce jour le joueur de vielle français le plus connu dans le monde s’est alors replongé dans ses souvenirs les plus anciens afin de remonter le temps jusqu’aux origines de sa carrière. Il nous livre ici un rappel des faits, comme une autobiographie pleine d’innovations successives, de grandes histoires d’amitiés non dissimulées, d’aventures humaines, artistiques et musicales. En exclusivité pour les visiteurs du site de l’AMTA, en voici un résumé.

 

Les années « Vielleux du Bourbonnais »

« Dans les années 90, nous n’étions pas bien nombreux désireux de perpétuer ce “son mythique” du duo vielle à roue/ cornemuse 20 pouces. Il aura fallu un certain François Hadji-Lazaro qui crut en nous et nous permettra de médiatiser cette esthétique musicale… Mais si nous avons été au devant de la scène avec cette formule du trio (avec Benoît Mager à la cornemuse, et l’accompagnement conduit magistralement par Cyril Roche à l’accordéon diatonique) et ce sur une période de 17 ans, il va de soit que cette entité musicale ne sort pas de nulle part.

"Vielleux du Bourbonnais : JC. Blanc, F. Paris, P. Bouffard, B. Blanc

“Vielleux du Bourbonnais” : JC. Blanc, F. Paris, P. Bouffard, B. Blanc

Tout d’abord, nous avons eu nos propres modèles, La Chavannée bien évidemment, probablement le berceau de la musique Centre-France, et puis les Vielleux du Bourbonnais, l’une des toutes premières formations à unifier musiciens de la mouvance “arts et traditions populaire” et musiciens du folk : Jean-Claude Blanc, issu de la Jimbr’tée, Frédéric Paris avec la Chavannée et Bernard Blanc pour qui La Bamboche “de la grande période” n’était encore pas si loin. Le premier album des Vielleux du Bourbonnais paraît en 1979 : une véritable révolution sonore et un brio sans doute inégalé… beaucoup d’entre vous savent à quel point ce fut une révélation musicale pour moi, une charge émotionnelle qui ne me quittera jamais. J’apprends à cette époque les parties de vielles et autres variations par cœur, ce qui constituera chez moi mon premier bagage viellistique.

Rappelons aussi combien les amis des Thiaulins, de la Sabotée Sancerroise, de Malicorne, du Grand Rouge qui venaient souvent nous rejoindre faire la fête Embraud (ndlr : à La Chavannée, Château Sur Allier) ont été déterminants pour notre formidable mouvement.

En 1982, lorsque les Vielleux du Bourbonnais envisagent l’enregistrement d’un second CD, j’ai le privilège d’être invité à intégrer cette formation, un rêve pour moi! Il s’en suivra des prestations artistiques de belle qualité, jusqu’en 1989 aux tombées de la nuit à Rennes, fin de cette aventure.

Les Débuts du Trio

165192_143428122381260_3013165_n

P. Bouffard et C. Vesvre en bœuf à Anost, ici avec Jac Lavergne

Entre temps nous nous étions déjà rencontrés avec Christian Vesvre, avec qui nous avions joué aux “Maîtres sonneurs” dans une forêt de Touraine, et Serge Desaunay, qui lui, venait déjà depuis quelques années au festival du Veurdre au château de la Baume.

Dés 1989 nous constituons avec Christian Vesvre, Jean-Claude Blanc, Gildas Perol, le groupe “Tout en Allant” et enregistrons un CD chez Ocora. Quant à Frédéric Paris, il restera fidèle à l’aventure puisque je joue à ses côtés au sein de la Chavannée, avec laquelle nous produirons bon nombre d’albums qui feront date. Frédo sera donc présent en tant que “guest” sur tous les enregistrements qui suivront.

Parallèlement, d’autres expériences voient alors le jour, Christian Vesvre et Serge Desaunay notamment avec leur superbe “Matin Gris“. Nous avons eu à cette période l’opportunité de jouer tous trois ensembles, avec une mémorable tournée au Pays de Galles, qui commencera d’amorcer ce qui deviendra « le trio ».

Le Trio : B. Mager, P. Bouffard, C. Roche

 

Nous avions déjà, avec Cyril Roche, et Frédéric et Manu Paris parfois, commencé à jouer dans cette formule Vielle/Cornemuse 20 pouces/accordéon diatonique.

Tout cela va donner naissance, en 1992, à “Chez Jeunesse” à Clermont, d’une cassette live enregistrée par Xavier Barlot sur un Walkman dans le cadre du festival “Autour du court”. Le répertoire interprété sur cet enregistrement est alors puisé dans celui hérité de nos pairs. C’est notre premier enregistrement avec Cyril Roche et Benoît Mager.

Des années « Boucherie » à aujourd’hui

Un soir où je jouais avec Manu Paris au Théâtre Dunois à Paris dans le cadre des Nuits Silex, François Hadji-

Le Trio, avec Anne-Lise Foy, rencontre Valéry Giscard d'Estaing à l'AMTA...

Le Trio, avec Anne-Lise Foy, rencontre Valéry Giscard d’Estaing à l’AMTA…

Lazaro des Garçons Bouchers, séduit par le son du duo, a passé la soirée avec nous, ce qui fut le déclencheur de nombreuses invitations à jouer notamment pour des salons vinicoles. Puis, trois soirs de suite, le trio (avec Benoît Mager, Cyril Roche mais aussi Frédéric Paris) est invité à faire la première partie des Garçons Bouchers à la Cigale, ce qui donne à François l’idée de monter le label « acousteack » et de signer le “Trio Patrick Bouffard” chez “Boucherie Prod” pour plusieurs albums : “Revenant de Paris”, “Rabaterie” puis, le live “En Bal” produit par l’AMTA. Anne-Lise Foy a rejoint la formation dès “Revenant de Paris”, et fut la première à apporter la féminité dans ce groupe. Elle interpréta au sein du groupes de belles chansons populaires, trad’ ou du répertoire de la chanson Française. « Lisou » me prêta aussi main forte sur les pupitres vielles.

En 2007, nous mettons un terme à cette aventure avec Cyril et Benoît. Durant un temps c’est David Lecrot qui remplaça Cyril, puis Benoît, qui ne s’y retrouvait plus sans cette amitié qui le liait à Cyril, quitta la formation.

C’est donc l’année suivante, en 2008, que j’ai fait la rencontre musicale de Rémy (Minou) aux musettes et Raphaël (Raphnin) à l’accordéon diatonique, deux jeunes talents prometteur de notre univers musical. Ils sont tous jeunes alors, et ont grandi avec notre histoire, Minou élève de Willy Soulette en Berry et Raphnin de Eric Champion en Basse-Auvergne, issu des “Brayauds”, autre groupe à avoir écrit d’autres pages de cette aventure et généré une quantité impressionnante de jeunes musiciens. Tous deux sont aussi investis dans le mouvement associatif, actuellement présidents de leurs associations respectives.

Pour finir cet historique, la Lisou ayant tellement été associée à la première formule du trio, il nous a semblé opportun d’inviter une nouvelle chanteuse, et c’est ainsi qu’arrive Violaine Jourdren pour le dernier album du trio, “Force Mineur”. C’est une autre féminité qui s’offre à nous, et Violaine contribue à nous emmener dans un nouvel univers vocal. Nous modifierons légèrement l’intitulé de ce nouveau trio en “Patrick Bouffard en trio”. »

"Patrick Bouffard en Trio" : avec R. Villeneuve et R. Maurel

“Patrick Bouffard en Trio” : avec R. Villeneuve et R. Maurel

L’Eau à la bouche…

Un aperçu de ce qui vous attend le Dimanche 5 avril à la Maison du Folklore de Gannat à partir de 21h :

  • Concert avec « Vielleux du Bourbonnais » (Jean-Claude Blanc, Bernard Blanc, Patrick Bouffard, Frédéric Paris), « Matin Gris » (Christian Vesvre et Serge Desaunay) et Philipe Prieur.
  • Bal avec le « Trio Patrick Bouffard » (avec Cyril Roche, Benoît Mager, Anne-Lise Foy) et « Patrick Bouffard en Trio » (avec Raphnin Maurel, Rémy Villeneuve et Violaine Jourdren).

Ne manquez pas cet évènement unique !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire