Bal en Haute Auvergne

felgine

Géraud Felgines : accordéon chromatique
Jean – Claude Rossignol : batterie
André Ricros : cabrette

Pour tout vous dire j’ai, depuis mon enfance, toujours la même musique dans la tête, celle de Judokadance !

Judokadanse c’est Louis Rispal à la cabrette et René Saget à l’accordéon chromatique. C’est avec cet unique disque que possédaient mes parents, soigneusement conservé depuis, que  j’ai attrapé le virus des musiques et danses traditionnelles dont je n’ai jamais réussi à me départir.

Alors, vous pensez bien que lorsque la Compagnie l’Auvergne Imaginée a fait paraître l’album du trio Géraud Felgines à l’accordéon chromatique – Jean-Claude Rossignol à la batterie & André Ricros à la cabrette,  je lui ai prêté une oreille attentive.

Bingo ! Du pur jus de mon enfance…

Les 28 titres proposés (excusez du peu !) sont tous très connus et s’ils ont résisté au temps, c’est sûrement par ce qu’ils ont « quelque chose que les autres n’ont pas » ! quelque chose de l’ordre de l’énergie, de la belle mélodie, puissante et intemporelle : la Cayrolaise, Obal al foun del ribotel, la galinette, mon lilas, Té té rété, la Ruthénoise…pour n’en citer que quelques uns.

Ces titres sont joués en référence à des enregistrements « historiques » existants de Louis Rispal, Paul Barrier, Jean Pons, Georges Cantournet, Martin Cayla, Antoine Bouscatel…

Alors que l’on peut s’étonner du contraste existant entre cette publication et toutes les précédentes, André Ricros nous dit que ce disque est le socle de toute la musique qu’il a fabriqué depuis plusieurs décennies, que cette musique est celle qu’il a dans la tête , que là sont les fondements de l’esthétique musicale qu’il a développé.

L’aventure de ce trio est née de sa rencontre avec Géraud Felgines demeurant, comme lui, dans la Chataigneraie Cantalienne. Malgré les décennies qui les séparent ils sont tous deux atteints d’une même maladie : travailler les éléments stylistiques de nombreux musiciens enregistrés lors de collectages ou sur disques (78 ou 33 tours).

Géraud Felgines est fasciné par le jeu d’accordéon des années 1930, avec son Coopérativa Armoniche il a plongé corps et âme dans l’univers de cette époque, d’ailleurs lorsque Jean Claude Rossignol l’a entendu pour la première fois il a totalement retrouvé le son de celui qu’il a longtemps accompagné : Jean Pons, l’accordéoniste emblématique de la musique de l’Aubrac.

Au fil du disque, pour varier les plaisirs, quatre à cinq tonalités différentes sont utilisées sur des mélodies choisies essentiellement par Géraud.

Le jeu de batterie de Jean-Claude Rossignol mérite d’être souligné car sa technique toute particulière dite de l’Aubrac lui a été apprise par Roger Vaissade. Durant sa captivité en Allemagne lors de la seconde guerre mondiale, cet  accordéoniste et batteur de l’Aubrac a entendu et rapporté avec lui ce savoir-faire des fanfares bavaroises où les batteurs jouent la mélodie sur la caisse claire.

Pour tous les amateurs de ce son particulier porté par le trio accordéon- cabrette- batterie, il vous suffit, pour vous procurer cette nouveauté discographique, d’entrer en contact avec Auvergne Diffusion qui se fera un plaisir de vous l’expédier

www.auvergnediffusion.fr

04 73 63 03 39 ou 07 82 99 39 15

José Dubreuil

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. merci tout simplement

Laisser un commentaire