L’AMTA inaugure ses “carnets de terrain” !

À l’Amta, vous le savez, nous numérisons des archives sonores que nous mettons en ligne et que nous valorisons, nous soutenons un réseau d’artistes professionnels et amateurs qui puisent dans ces fonds, nous diffusons ces pratiques dans les médias, nous encadrons des projets de création liés à ces fonds en milieu scolaire…

Mais une grande partie du temps de travail de l’équipe est aussi consacrée à la mission historique de l’Amta : la collecte du patrimoine vivant. Qu’est-ce que cette collecte ? C’est aller à la rencontre de celles et ceux qui façonnent nos patrimoines, directement là où il vivent : dans les campagnes ou les villes, dans les appartements, les cours de ferme, les cuisines, les places de village, les maisons de quartier… Là où se loge l’autonome existence d’un pays, fait d’habitants et de récits. Leurs récits.
Au départ, la musique et la danse étaient les centres d’intérêt privilégiés de l’Amta. Mais au début des années 2000, le travail de l’Agence s’est étendu à tous les savoirs-faire constitutifs du Patrimoine Culturel Immatériel. Langue vernaculaire, musique, cuisine populaire, médecines traditionnelles, danses, contes : différents éléments d’un même tout. Un label de l’Unesco plus tard, nous voilà toujours sur les routes de la Limagne, du Mézenc, de la châtaigneraie Cantalienne, des quartiers de Montluçon, à l’affût des récits de vie qui nous aident à partager les richesses de nos territoires avec tous les citoyens qui y vivent. Un orpaillage du quotidien au service du vivre-ensemble.

Pour suivre au plus près les différents projets de l’Amta “sur le terrain”, l’avancée de nos collectes et les portraits filmés qui en résultent, un seule adresse :

www.carnetsamta.fr

Ce blog, alimenté par les collecteurs de l’Amta, sera très régulièrement mis à jour… Vous pouvez d’ores et déjà l’enregistrer dans vos favoris !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire