René Tissandier – disparition du dernier violoneux de l’Artense*

René Tissandier est mort samedi 17 février 2018, à l’âge de 92 ans. Il a rejoint son épouse Odette, décédée en 2015, qui lui manquait tant.

Né en 1925, il a vécu toute sa vie dans sa ferme de Lacoste, sur la commune de Champs sur Tarentaine (15). Il y était si heureux, entouré d’Odette et de leurs trois filles Angèle, Arlette et Annie, qu’il se surnommait lui-même : « le roi de Lacoste ».

C’était le plus jeune des violoneux de tradition, il avait appris le violon dès l’enfance, avant-guerre, et n’aura quasiment jamais cessé de jouer. Il se souvenait, de cette époque, d’une marche de noces chantée par sa mère et d’une autre jouée par le violoneux Fenou du Fraysse de Lanobre, ainsi que des bourrées : « Pass’ati la bèla », « Gustine », « Quau te mena », « Tout le monde me reproche »…

(bourrée “Quau te mena”, enregistrée le 4 mai 2014 par E. Cousteix)

 

Après-guerre, il joua avec Joseph Rivet, joueur de violon de Champs sur Tarentaine (qui avait aussi auparavant joué avec un autre célèbre violoneux de Champs : Joseph Perrier). René se rappelait en particulier la « bourrée de Joseph Rivet », une polka et plusieurs valses qu’ils jouaient ensemble.

(bourrée de Joseph Rivet, enregistrée le 4 mai 2014 par E. Cousteix)

Dans les années 1970, il oeuvre au sein du groupe « Système Branque » ou « Les Branquignols », avec aussi Joseph Perrier au violon, Lucien Tournadre à l’accordéon, Lionel « Yoyo » Auriel au banjo et Henri « Rita » Mercier à la batterie.

Jospeh Perrier et Lucien Tournadre (coll. AMTA)

Après sa participation à la Fête du Violon, organisée à Champs sur Tarentaine par l’association Les Musiciens Routiniers Auvergne, en 1985, il adhère à la nouvelle association Les Violoneux de l’Artense, fondée par Paul Michalet. « Les Violoneux de l’Artense » sera aussi le nom de leur orchestre de bal, avec lequel ils tourneront dans toute la région. On retrouve donc René et Paul aux violons, Maurice Serre et Huguette Martin à l’accordéon et Rita Mercier à la batterie ; René et Huguette chantent aussi. Ils produiront deux cassettes audio : « Artense mon pays » et « Bal en Artense ». Après le départ de Paul Michalet, René nomme son orchestre « Artense Musette ».

Et dans les années 2000, l’orchestre devient « Les Chanigots » et se recentre sur la musique traditionnelle, avec la présence des cabrettaires Gérard Brugière et Jean Claude Rocher, de Raoul Roux à l’accordéon diatonique et à l’harmonica, de Hubert Vidal à l’accordéon à touches piano et bien sûr de René au Violon. Ils ont publié un CD en 2011 : « Les Chanigots – Esprit d’Auvergne (Eime d’Auvernhe) ».

René est célèbre à son tour, en particulier avec les vidéos mises sur internet par Yvon Balès, sur son blog « Violon Lemosi ». Il joue alors aussi dans le « Quatuor de violons » aux côtés d’Yvon, de Bernadette Mona et Pierre Raymond.

Tous ses amis musiciens étaient présents lors de ses obsèques, pour les célébrer en musique, comme il le souhaitait. On gardera de lui l’image d’un homme jovial, accueillant, aimant passionnément la musique.

Eric Cousteix

*dernier violoneux de l’Artense : d’après le titre d’un article paru dans La Montagne le 28 septembre 2014

lien vers le blog d’Yvon Balès : http://violonlemosin.canalblog.com/

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire