Edito printemps 2018 – Qu’on se l’dise !

On nous demande souvent quel est notre quotidien, à l’amta. Entre le collectage, les reportages sur l’actualité du réseau des musiques et danses traditionnelles, la documentation d’un fonds multimédia sur le patrimoine oral de l’Auvergne qui ne fait que grandir et les projets de valorisation que l’on fait mûrir à la faveur de dialogues et de partenariats en tous genre… il faudrait avoir beaucoup de temps pour répondre précisément à cette question.

Ce temps, nous l’avons pris, dans le cadre d’un dispositif local d’accompagnement de la région Auvergne-Rhône-Alpes que nous avons sollicité avec le CMTRA*.  Ensemble et encadrés par Pascale Bonniel-Chalier de La Terre Est Ronde,  nous avons échangé sur nos pratiques, nos réseaux, nos enjeux communs, nos besoins,  nos envies  aussi… Et ce travail de sept journées étalées sur trois mois, qui nous semblait indispensable, a permis de raffermir les liens entre les conseils d’administrations et les salariés des deux structures, de développer une connaissance plus forte de nos points forts et points faibles respectifs, d’élargir notre champs de vision et même de mettre en partage certains aspects du travail : correspondances d’outils (l’agenda, l’annuaire du réseau…), prêts de matériel, échanges de données, ou encore co-organisation d’évènements. Ainsi très prochainement, nous vous inviterons conjointement à un forum régional Auvergne-Rhône-Alpes, ouvert à tous les professionnels et amateurs des musiques traditionnelles et musiques du monde.

À paraître également, une charte rédigée par les deux centres, faisant état des missions que nous nous sommes fixées et des valeurs qui les sous-tendent. Plus que jamais, à l’heure de l’inter-connectivité de tout et de chacun, il est temps de formuler un discours fort et cohérent, de s’interroger sur ce à quoi nous croyons depuis toujours et de trouver les bonnes façons de défricher le terrain qu’il nous reste à parcourir, parmi les 70 000 kilomètres² sur lesquels s’étend le nouveau village “Auvergne-Rhône-Alpes”.

Que ce printemps 2018 soit l’occasion pour tous de se dire les choses !

Comme les chansons traditionnelles envoient les rossignols rapporter les déclarations d’amour, nous vous rapportons l’excellente santé de notre relation avec nos homologues de Rhône-Alpes.

 

Pour l’équipe de l’Amta,
Romain Maurel

 

*Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône-Alpes

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire