L’homme à la casquette s’en est allé…

Au début des années 2000, quand les collecteurs des Brayauds et de l’Amta ont rencontré René Jouhet à Charensat (63), il les avait accueillis avec son large sourire et ses pas de danse effrénés. Presque rongé par sa passion de la danse, René Jouhet disait même avoir appris la valse à son chien. Toujours de bonne humeur, il avait transmis son témoignage sur les bals clandestins durant l’occupation, et sur la façon dont s’était transformée la musique traditionnelle du pays des Combrailles qu’il n’a jamais quitté. La fièvre de son style remarquable de bourrée se reconnaît parfois aujourd’hui dans le style de certains danseurs de parquets trad, ici ou loin ailleurs, voyageant à travers les chemins enchevêtrés de la transmission des gestes et des pas de danse…

L’homme à la casquette s’en est allé le 12 Janvier 2019, alors saluons-le une dernière fois.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.