Retour / Actu Occupation de la Comédie de Clermont-Ferrand – Jour 16 Mardi 30 mars

Retour / Actu Occupation de la Comédie de Clermont-Ferrand – Jour 16 Mardi 30 mars

Culture-en-Danger63

Mardi 30 mars se sont tenues différentes réunions : la table ronde, désormais hebdomadaire, avec syndicats d’employeurs, cirque, musiques actuelles, prestataires du spectacle, salles de spectacle mais aussi une réunion de préparation de la journée spéciale de jeudi consacrée aux discriminations faites aux femmes et aux minorités invisibilisées dans le milieu culturel.
La réunion de l’après-midi avec les élu·e·s de la Ville de Clermont a également été préparée.

@ A. Mavel

En effet, entre 14h et 15h45, le collectif Culture en danger a reçu la visite d’Isabelle Lavest, adjointe à la Culture de la Ville de Clermont-Ferrand, Vice-Présidente de Clermont Auvergne Métropole en charge de la Politique culturelle et d’Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, Président de Clermont Auvergne Métropole, co-président de la commission Culture de France Urbaine, siégeant à ce titre au Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel (CCTDC), instance de dialogue et de concertation entre le ministère de la Culture et de la Communication et les collectivités territoriales.

Olivier Bianchi et Isabelle Lavest
ont réaffirmé leur soutien au mouvement. Diverses revendications leur ont été exposées par les personnes présentes. Voici quelques points à retenir (le CR détaillé est disponible à qui veut le consulter) :

– à propos du statut des plasticien·ne·s et des artistes auteurs·trices : plusieurs plasticien·ne·s et étudiant·e·s des Beaux Arts ont interpellé Olivier BIanchi au sujet de la grande précarité économique de leur statut et de leur manque de perspectives à Clermont-Ferrand. Une réflexion collective d’un regroupement d’artistes plasticien·ne·s et auteurs·trices ayant émergée au sein de Culture en danger 63, la proposition a été faite à Olivier Bianchi que Clermont-Fd devienne ville pionnière dans l’accompagnement de ces artistes vers un nouveau type de statut, moins précaire. O. Bianchi s’est montré favorable à cette demande, a dit que la Ville y travaillerait avec les professionnel·le·s concerné·e·es. “Je suis partant et je veux bien porter ça jusqu’au Gouvernement.” a-t-il affirmé.

– à propos du projet “Capitale Européenne de la Culture”, O. Bianchi voulait rassurer les inquiétudes :
il ne veut pas d’un effet “jeux olympiques”, ne veut pas construire de grands équipements mais “mettre l’accent sur faire du lien avec les citoyens, avec les classes populaires, avec les amateurs·trices”, sur le long terme et en collaboration étroite avec les acteurs·trices locales·aux. Chacun·e est invité·e à faire parvenir à la Mairie des propositions pour contribuer à la construction de la politique culturelle du projet Clermont Capitale Européenne de la culture. Il a par ailleurs affirmé sa volonté de créer une sorte de “Villa Médicis” à Clermont pour accueillir des résidences de plasticien·ne·s à l’échelle européenne.
 – à propos du budget culture de la Métropole : Isabelle Lavest a obtenu que le budget reste inchangé.

– à propos du projet hypothétique de “passeport vaccinal” :
interpellé à ce sujet, O. Bianchi s’est déclaré favorable à la vaccination et n’est pas hostile à ce projet. La Ville n’a pas à prendre de mesures pour ou contre le passeport vaccinal mais si le Gouvernement le veut, O. Bianchi ne s’y opposera pas.

– à propos de l’interdiction de manifester à Clermont pour la Maskarade (défense des free party) :
O. Bianchi a dit qu’il avait été tolérant pour les trois première manifestations mais qu’il avait dû “réguler les choses” à partir de la quatrième car “l’opinion publique ne comprenait pas qu’on laisse des gens faire la teuf place de Jaude en période de restrictions sanitaires” et que “les règles sanitaires n’étaient pas respectées” lors de ces événements.

– à propos des lieux autogérés : O. Bianchi s’est dit favorable à l’existence de lieux autogérés, de squat artistiques à Clermont et a expliqué ne s’être jamais opposé à leur existence. Il a par ailleurs ajouté : “si c’est autogéré, vous vous débrouillez sans les pouvoirs publics, c’est le principe. Vous n’avez pas à obtenir mon autorisation. Je ne demande pas l’évacuation des squats, je ne m’en occupe pas, je ne les finance pas”.

D’autres sujets ont été évoqués (l’ouverture de lieux dont la Ville confierait la gestion à des collectifs artistiques, la nécessité de faire pression sur le Gouvernement pour que les spectacles en plein air soient autorisés, la situation des roadies, etc. (cf. CR complet) sur lesquels O. Bianchi a été plus évasif.
Par ailleurs, le maire de Clermont-Ferrand a fait une proposition au Collectif Culture en danger 63 : inviter les élu·e·s, l’Association des Maires de France, etc. à une table ronde à la Comédie. “Si vous l’organisez, je vous aiderai à contacter ces gens et je serai présent” a-t-il conclu.

Enfin, le programme de cette journée de lutte s’est conclu par un bœuf de musique trad sur le parvis de la Comédie occupée !

Rendez-vous de convergence à venir :
6 avril : Appel à la grève de la fonction Public de tous les secteurs y compris le secteur culturel. La crise du COVID 19 révèle que nous avons besoin plus que jamais des services publics. Le collectif culture en danger 63 se joint avec ses revendications à cette manifestation.
Rendez-vous mardi 6 avril 10h devant la comédie (Maison de la Culture), direction la préfecture de Clermont-Ferrand.
 
7 avril : journée mondiale de la Santé (manifestation) avec la participation de formes politique et artistique du collectif culture en danger 63.
Place de jaude de 10H-14H


“Le mouvement est long : nous consacrons nos semaines entières à le faire vivre.
Nous avons besoin de relève et d’énergie nouvelles.
Rejoignez-nous !!”


Vous pouvez participer à la cagnotte pour soutenir le mouvement !



On arrêtera pas de danser
► Lien

 

 

Occupation Comédie de Clermont
Jour 15 – Lundi 29 mars
► Lien

 

 


Planning des jours à venir

Mercredi 31 mars
10h : Groupe de travail avec compagnies de théâtre.
12h30 : 15 minutes de “boum” sur le parvis de la Comédie (ouvert à tou.tes)
14h : AGORA – Point info loi séparatisme (intervenant CREFAD)
15h30 : AG Culture en danger 63
16h30 : scène ouverte

Jeudi 1er avril
Journée de sensibilisation aux discriminations faites aux femmes et minorités invisibilisées dans le milieu culturel (programme en cours de réflexion, peut être amené à changer)
10h permanence pour répondre aux questions qu’auraient des Cies concernant l’administration et la production, ainsi que les artistes, techniciens, intermittents du spectacle…
11h Table ronde : Les mécanismes des discriminations sexistes dans le milieu culturel et comment les combattre
12h30 : boum/scène ouverte sur le parvis de la Comédie, en lien avec la thématique du jour
14h : AG Culture en danger 63
15h : Projection du dernier film de F. Ruffin “Debout les femmes” ?
17h : Débat (thématique à venir)

Vendredi 2 avril
10h : travaux en commissions
10h : Proposition atelier sur les outils d’intelligence collective et prise de décisions par consentement, par greenpeace.
12h30 : 15 minutes de “boum” sur le parvis de la Comédie (ouvert à tou.tes)
14h : Rassemblement sur la réforme de l’assurance chômage, organiser la mobilisation avec les associations de chômeurs et les syndicats.
15h30 : Action vaccination contre la réforme de l’assurance chômage (nous avons besoin d’artistes).
16h30 : scène ouverte et politique : Wild Horses

Pour suivre toute l’actualité de Culture en Danger 63
culture-en-danger63@riseup.net
cultureendanger63.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.