Soutien à l’occupation de la Comédie de Clermont

Soutenons le mouvement d’occupation des théâtres, des lieux culturels car au-delà des positionnements de nos structures, organisations, nous sommes engagés dans une lutte commune. Parce que nous refusons que les artistes, technicien.nes, chômeur.se.s, étudient.te.s, bien au-delà des intermittents, paient un tribut démesuré à cette crise.

Parce que demain se joue aujourd’hui.

L’AMTA soutient l’occupation de la Comédie de Clermont-Ferrand et toutes les autres actions qui s’organisent partout sur le territoire.

Après une journée d’action réussie dans plus de 40 lieux le 4 mars, sur un appel unitaire, la DRAC de Nantes a été occupée puis le théâtre de l’Odéon. Les appelants au 4 mars ont demandé la tenue d’un conseil national des professions du spectacle plénier présidé par la ministre et le Premier Ministre. Le rapport de force commence à porter ses fruits. Le jour de la négociation est arrivé, nous ne pouvons plus rester spectateur.trice.s d’une culture en déperdition totale depuis trop longtemps…

 Quel avenir pour les intermittents alors que la crise perdure ?

Nous savons que le ministère de la Culture, du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a lancé une mission, le 1er février, afin d’évaluer la situation des intermittents, en différenciant l’analyse selon le secteur d’activité concerné, le métier exercé, la date anniversaire des droits des intéressés, et de proposer des ajustements du dispositif en fonction de cette analyse. Les conclusions de la mission seront rendues publiques fin mars 2021.

Les artistes, comédiens, techniciens et autres intermittents du monde du spectacle, eux, sont nombreux à se poser des questions angoissantes sur leur avenir à court et moyen terme, car, au-delà de l’« année blanche », l’interruption de l’activité soulève un grand nombre de problématiques chez les professionnels de la culture : accessibilité aux droits sociaux, qui sont normalement basés sur l’activité, comme par exemple la médecine du travail,  l’écart entre artistes et techniciens… sans oublier la génération sacrifiée des primo-entrants.

Nombre d’intermittents se sont rapprochés des associations, fédérations et syndicats afin d’être accompagnés, renseignés mais surtout pour défendre ensemble un secteur qui est essentiel. Fin 2020, à l’appel de nombreuses organisations syndicales des dizaines de milliers de professionnel.le.s de la culture se sont mobilisé.e.s, place de la Bastille à Paris et partout en France, pour dénoncer l’incompréhension de la politique menée par le Gouvernement à l’encontre du secteur culturel  et pour demander :

  • de la visibilité, un plan massif de soutien à l’emploi et le maintien des droits sociaux pour l’ensemble des travailleurs du secteur.
  • le fléchage des aides sur un plan massif de soutien à l’emploi par des réponses lisibles et fermes

Nous accompagnions cette démarche car il est urgent :

  • de soutenir les résidences, répétitions et toutes les actions qui peuvent se tenir en salle, comme dans l’espace public, à hauteur de ce qu’elles coûtent, c’est-à-dire la masse salariale au plateau et les frais de fonctionnement ;
  • de soutenir tous les lieux intermédiaires et indépendants, les lieux de travail, de fabrique, les chapiteaux et lieux éphémères. Ils doivent être occupés massivement par des équipes artistiques au travail dans l’attente de pouvoir rencontrer le public ;
  • de garantir les droits sociaux : la médecine du travail, la complémentaire santé, la formation professionnelle continue, les droits à sécurité sociale en cas de congé maternité ou maladie ;
  • de prolonger l’année blanche pour l’assurance chômage des intermittent.e.s du spectacle ; de trouver des solutions pour les primo-entrants ou pour toutes les personnes non indemnisées ; de protéger les droits des auteurs et autrices.


Nous restons mobilisés pour accompagner et représenter les acteurs de notre filière en région.



Pour suivre le mouvement Culture en Danger 63 :

Peut être une image de une personne ou plus et intérieur

Facebook :  ICI


[  Vidéo de l’Occupation de la Comédie de Clermont-Ferrand  ]

 Jour 1 – 15.03.21              VIDEO ICI   

 


[  Communiqué de presse du 15 mars 2021  ]
A lire  ICI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.