L’agence Hinkilink publie un Guide méthodologique de la culture en plein air destiné aux propriétaires et gestionnaires de lieux et aux organisateurs d’événements.

L’agence Hinkilink publie un Guide méthodologique de la culture en plein air destiné aux propriétaires et gestionnaires de lieux et aux organisateurs d’événements.

Lorsque la pression sanitaire aura suffisamment baissé, les événements culturels pourront, dans un premier temps, avoir lieu en extérieur, là où, de l’avis des scientifiques, le risque de contamination est moindre. Beaucoup de porteurs de projets travaillent dans cette perspective. Pour les aider, l’agence Hinkilink publie un Guide méthodologique de la culture en plein air.

Au bout d’un an d’arrêt pour cause de crise sanitaire, nul ne peut dire quand les événements culturels pourront reprendre. Mais il y a fort à parier que les premiers à être autorisés auront lieu en extérieur, les scientifiques estimant que le risque de contamination y est bien moindre que dans des lieux clos.

« Il est donc capital de trouver des espaces extérieurs pouvant accueillir des événements culturels et de divertissement dans des conditions sanitaires encadrées, et dans le respect de la législation à l’organisation d’événements en plein-air« , fait valoir Hinkilink, agence de conseil et de pilotage de projets.

Cette dernière a donc mis en ligne le 22 mars un Guide méthodologique de la culture en plein air, destiné aux propriétaires et gestionnaires de lieux et aux organisateurs d’événements.

Le guide met en rapport la typologie des sites (parkings, espaces naturels, espaces libres) avec celle des événements (concerts, rassemblements associatifs, brocantes, fêtes de village etc.) pour constituer une grille d’analyse des projets.

La chaîne des acteurs (organisateurs, propriétaires, maire, préfet etc.), y est abordée, ainsi que la gestion du temps (rétroplanning) avec les différentes étapes du projet à prévoir. De même, les auteurs explorent les questions juridiques et contractuelles entre les parties et de gouvernance, ainsi que la gestion de l’impact environnemental. Les auteurs consacrent aussi plusieurs pages à la sécurité et aux risques de tous ordres : risque sanitaire, bien entendu, mais aussi plus traditionnellement, le risque incendie, et les atteintes à la sécurité des personnes.

Hinkilink compte alimenter une base de données recensant, d’une part, les organisateurs d’événements, et, d’autre part, les propriétaires et gestionnaires de terrains. A cette fin, les lecteurs du guide intéressés par cette mise en relation peuvent se manifester à l’adresse suivante : contact@hinkilink.com.

CONSULTEZ LE GUIDE ICI !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.